Rom : un prêtre rend sa décoration

  • A
  • A
Rom : un prêtre rend sa décoration
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le père Arthur proteste contre la politique du gouvernement vis-à-vis des Roms.

Il est allé jusqu'à souhaiter "la mort" de Nicolas Sarkozy... avant de nuancer ses propos. Le père Arthur, un prêtre lillois très engagé dans la défense des Roms, annoncé qu'il avait renvoyé dimanche au ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, la médaille de l'ordre national du Mérite que ce dernier lui avait décernée il y a quatre ans.

Le prêtre entend ainsi protester contre la politique du gouvernement vis-à-vis des "minorités en France, et plus particulièrement (des) Roms". Une politique qu'il n'hésite pas à qualifier de "guerre". "J'ai trouvé à Lille une situation déplorable pour les Roms et leurs enfants. J'ai essayé, comme dit l'Abbé Pierre, de les aimer et de les aider. Et depuis trois mois, c'est une guerre que cette communauté subit", a-t-il déclaré dimanche à la sortie de la messe pour justifier son geste.

"Monsieur Hortefeux, c'est vous qui avez eu la délicatesse il y a quatre ans de me donner cette distinction, je vous en remercie. Mais aujourd'hui je ne peux plus la porter, parce que la politique que vous défendez n'est pas le mienne", a-t-il dit sur Europe 1.

"Peut-être ils écouteront un vieux prêtre comme moi" :

Dimanche, le prêtre Arthur s'est également illustré avec une déclaration maladroite à l'égard du chef de l'Etat : "je prie, je vous demande pardon, pour que Monsieur Sarkozy ait une crise cardiaque", a-t-il déclaré ajoutant "c'est pas bien, j'en suis là, mais priez pour moi".

Quelques heures plus tard, le père Arthur a toutefois nuancé ses déclarations sur Nicolas Sarkozy. "Mon désir, c'est que Dieu parle à son coeur. Je ne veux pas sa mort, je veux simplement que Dieu parle à son coeur. Je regrette mes propos", a-t-il précisé.

Membre de la communauté assomptionniste, le père Arthur Hervet, 71 ans, s'est engagé depuis son arrivée dans la métropole lilloise dans la défense des communautés Roms du Nord et l'amélioration de leurs conditions de vie.