Rixe de l'A13 : "ils sont venus pour tuer"

  • A
  • A
Rixe de l'A13 : "ils sont venus pour tuer"
C'est sur cette bretelle d'autoroute des Yvelines que s'est produit le drame.@ MAXPPP
Partagez sur :

La mère de Mohamed revient sur la mort de son fils, battu à mort, alors que le procès débute.

AUX ASSISES. Le 27 juin 2010, après à un banal accrochage, Mohamed Laidouni avait été battu à mort sur une bretelle d'autoroute à hauteur des Mureaux dans les Yvelines, roué de coups par une bande de jeune d'une cité voisine, devant quatre membres de sa famille. Dont sa mère. Les auteurs présumés de cette agression sanglante comparaissent jusqu'au 19 avril devant la cour d'assises des Yvelines.

>> A la veille de ce procès, la mère de la victime s'est confiée au micro d'Europe 1. Pour elle, pas de doute, les agresseurs de son fils étaient "venus pour tuer".

"Ils l'ont tué devant moi".  Alors que le procès ne doit s'ouvrir que lundi, "on est déjà stressé", assure la mère de Mohamed Laidouni, un imprimeur âgé de 30 ans au moment de sa mort.  "Rien que le fait de voir les gens qui ont tué votre fils devant vous, c'est déjà très dur.  Moi, ce que je demande, c'est que la vérité soit dite", explique-telle.

"Ils ont gâché la vie de toute une famille" : 

La mère endeuillée se souvient de la violence de cette agression. "Ils l'ont tué devant moi", explique-t-elle. "Il recevait plein de coups de pieds comme s'ils tapaient sur un ballon", se remémore-t-elle avec douleur. "Ils sont bien venus pour tuer, pas pour arranger la chose. Ils ont gâché ma vie, celle de mes enfants et celle de sa femme. Ils ont gâché toute une famille", se désespère la mère de Mohamed. "Ma vie s'est arrêtée le 27 juin 2010".