Réveillon : 9 Français sur 10 vont boire

  • A
  • A
Réveillon : 9 Français sur 10 vont boire
@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Selon un sondage, 90% des Français de plus de 18 ans ont l'intention de boire de l'alcool.

Le chiffre est sans appel.  Selon un sondage à paraître vendredi, 90% des Français de plus de 18 ans ont l'intention de consommer de l'alcool pour le 31 décembre. Parmi eux, une grande partie risque de prendre le volant… et peut-être bien en partant de chez vous. Comment retenir "un ami qui  a bu" ? C'est l'objet d'une nouvelle campagne de la Sécurité Routière qui distille, sur son site internet  "10 bons conseils" qui pourront sauver la vie à vos éventuels convives éméchés. Le concepteur de cette campagne, Pascal Couvry,  en a détaillé  les principaux points au micro d'Europe 1.

• Pas de duvet, pas de bouteille. Pour prodiguer ses conseils, la Sécurité Routière s'est appuyée sur des propositions d'internautes, qui témoignaient de leur propre expérience.   "Une personne nous a expliqué qu'a chaque fois que quelqu'un ramène une bouteille chez elle leur demande d'apporter un duvet. C'est-à-dire que l'on a pas le droit d'apporter une bouteille sans ramener son duvet", explique Pascal Couvry.

• Faire durer la soirée. Autre bon plan proposé par Pascal Couvry,  faire durer la soirée le plus tard possible, afin que les convives puissent rentrer en transport en commun. "Ainsi, vous n'avez qu'à jouer à des jeux de société ou à regarder la télévision jusqu'à 6 ou 7 heures du matin, quand l'alcool sera moins dangereux".

• Les grands classiques, toujours efficaces. Viennent ensuite les conseils plus classiques. Ainsi, la Sécurité Routière vous incite a bien "tirer" sur la corde sensible  pour dissuader l'éventuel partant en n'hésitant pas à employer des images fortes telles que "tu imagines si c’est moi qui dois prévenir ta famille". Ne pas hésiter également à demander de l'aide à d'autres amis ou à mettre le fêtard au défi de réaliser quelques test d'aptitudes à la conduite…  comme le célèbre pincement de nez sous la jambe ou la marche sur une ligne droite.

réveillon_930620

© MAXPPP

• Les conseils pratiques.  "Ne prenez pas le risque de perdre votre ami pour le prix d’un taxi", explique la Sécurité Routière en vous incitant à faire raccompagner votre ami éméché.  Le faire souffler dans un éthylotest, lui proposer de dormir chez vous ou agiter le spectre du retrait de permis sont des attitudes qui peuvent également s'avérer salutaires.

• Les plus "rock'n'roll". "Nous n'avons pas sélectionné tous les conseils car parfois cela pouvait être assez violent. Certains proposaient de ligoter leur copain", explique Pascal Couvry.  "Il  y avait également des solutions plus coquines mais ce n'était pas le sujet de la sécurité routière…".

>> Pelloux favorable à "l'alcoolémie à zéro".Vendredi matin, sur Europe1, l'urgentiste Patrick Pelloux s'est déclaré "tout à fait favorable à l'alcoolémie à zéro" pour tout le monde. "Cela fait des années que l'on en parle, cela fait des années que l'on baisse le taux d'alcoolémie avec les protestations des viticulteurs et autres mais il arrive un moment où il faut dire 'ça suffit'", a fait valoir le médecin.

"Cela coûte beaucoup plus cher à la société d'enterrer ces jeunes que de rendre furieux deux ou trois lobbies. L'alcoolémie à zéro au moins c'est clair car un verre d'alcool selon les individus ce n'est absolument pas la même chose. Et puis il y a l'alcool mais aussi tout ce qui va avec : la drogue, les médicaments… donc il faut simplifier les choses", a insisté l'urgentiste.