Réunion : "aller à la chasse au requin"

  • A
  • A
Réunion : "aller à la chasse au requin"
@ MaxPPP
Partagez sur :

Après l’attaque mortelle d’un touriste par un requin, le maire de Saint-Leu prône des mesures.

La colère. Thierry Robert, le député-maire de la ville de Saint-Leu, à La Réunion, ne décolère pas après l'attaque de requin qui a coûté la vie à un touriste mercredi à Saint-Gilles. "Ce qui s'est passé hier est totalement prévisible", estime-t-il jeudi matin sur Europe 1.  "A la Réunion, sur cette crise de requins, on est toujours en train de chercher une explication pour couvrir un tel ou un tel ! Mais on ne fait rien de concret pour protéger ceux qui font des sports nautiques", regrette-t-il.

>> A lire aussi : Tragique voyage de noces à La Réunion

Des mesures pour chasser les requins. Le député-maire de Saint-Leu pointe du doigt les responsables, selon lui, de cette situation. "Les services de l'Etat ne font pas ce qu'il faut", déplore-t-il. "Il y a une prolifération de requins depuis quelques années, il faut absolument les prélever  dans ces secteurs. Entre l'animal et l'homme, je choisis l'homme", assure Thierry Robert.  Il ajoute  même être"en train de réfléchir à un arrêté municipal et d'une réquisition du maire pour aller à la chasse au requin bouledogue sur le territoire saint-leusien"

Des conséquences économiques. L’attaque mortelle de requin survenue mercredi est la première depuis le début de l'année sur l'île, où l'animal a tué trois personnes en 2012 et 2011. Pour Thierry Robert, ce type de drame a des conséquences lourdes sur l’activité touristique. "C’est une catastrophe économique : à la Réunion, nous sommes la tête sous l'eau économiquement parlant, avec le chômage. Le seul secteur encore un peu porteur, c'était le tourisme. Avec le mort de ce touriste, nous allons dans le mur", conclut-il.