Retraites : mobilisation au rendez-vous

  • A
  • A
Retraites : mobilisation au rendez-vous
@ MAX PPP
Partagez sur :

La CGT annonce près de 3 millions de manifestants. 899.000, selon les chiffres officiels.

Troisième journée de mobilisation depuis la rentrée contre le projet de réforme des retraites et toujours la même bataille de chiffres. La CFDT a annoncé samedi en fin de journée avoir décompté "autour de 2,9 millions" de manifestants, la CGT 3 millions. Pour les syndicats, la mobilisation est globalement "dans les mêmes eaux" que celle du 23 septembre dernier. De son côté, le ministère de l'Intérieur a dit avoir décompté 899.000 manifestants, un chiffre en baisse de près de 100.000 personnes.

A Paris, la préfecture de police a décompté 63.000 participants, soit 2.000 de moins que lors de la dernière journée. Côté syndicats, on annonce 310.000 manifestants, un chiffre en hausse par rapport au 23 septembre. De nombreux leaders syndicaux et de responsables politiques sont présents, dont la Première secrétaire du parti socialiste Martine Aubry, tous réunis derrière la banderole "retraites, emplois, salaires, un enjeu de société".

Des défilés plus importants...

A Marseille, les chiffres ont comme d'habitude fait le grand écart : entre 19.000 et 150.000 personnes, selon les sources. A Lyon, le défilé a rassemblé dans l'après-midi sous un soleil radieux environ 40.000 manifestants selon les syndicats et 18.500 selon la police contre respectivement 36.000 et 18.000, le 23 septembre.

A Toulouse, la manifestation a rassemblé entre 28.000 et 125.000 personnes selon les sources. Un chiffre équivalant au 23 septembre dernier.

Important défilé également à Nice. 7.900 personnes ont manifesté samedi matin. Dans la capitale de la Côte d'Azur, le cortège était presque aussi fourni que lors de la dernière journée d'action, où la police avait comptabilisé 7.000 manifestants.

... ou plus clairsemés

A Metz, ils étaient 8.000 selon un responsable syndical, 3.000 selon le décompte de la police. Ces chiffres s'inscrivent fortement en-deçà de la manifestation messine du 23 septembre où les organisateurs avaient fait état de 15.000 manifestants et la police de 6.600. A Ajaccio, les manifestants étaient, selon les autorités, presque deux fois moins nombreux qu'il y a dix jours : 1.500 au lieu de 2.800.

La participation était aussi en baisse samedi matin à Rennes, sous la pluie. 20.000 personnes selon les syndicats ont défilé dans les rues de la ville, soit un net recul par rapport à la précédente journée d'action du 23 septembre, où 35.000 manifestants avaient été comptabilisés.

Des manifestants avec un autre visage

Au-delà des chiffres, FO, la CGT et la CFDT se sont félicitées de voir se mobiliser, un samedi, un "public nouveau", notamment des familles, des jeunes et des salariés du privé. "C'est important pour mes enfants de voir qu'on n'est pas d'accord et de les faire réfléchir aussi sur leur avenir. Jusqu'à présent, je n'ai pas fait grève. Mais là, comme c'est un week-end, c'est bien de venir", a témoigné Marie, jeune mère de famille, au micro d'Europe 1.