Retraites : les jeunes prêts à manifester

  • A
  • A
Retraites : les jeunes prêts à manifester
@ MAXPPP
Partagez sur :

Etudiants et lycéens promettent d’être nombreux dans la rue jeudi.

La dernière journée de mobilisation avait eu lieu le 7 septembre. Les étudiants, qui n’avaient en général pas fait leur rentrée, n’étaient pas des manifestations. Pour la journée de grève de jeudi, ils comptent bien se rattraper, et être très présents pour défiler dans les rues.

Contre le report de l'âge de la retraite

Les différents syndicats (UNEF, Sud) et lycéens (UNL) appellent en tout cas à une mobilisation générale. Et ils sont nombreux, même s’ils n’ont que 20 ans, à se sentir concernés par cette réforme des retraites.

Grégoire est en troisième année de fac d'Histoire. Il fera partie de la manifestation, comme il l’a raconté à Europe 1. Pour lui, le calcul est vite fait. "Pour avoir un diplôme aujourd’hui, quand on fait des études d’histoire, il faut sortie au moins avec un master 2. On ne sort donc pas de nos études avant 24, 25 ans. Si on a une période de stage avant d’avoir un emploi, on obtient notre premier job stable vers 26, 27 ans. A ce rythme, on sera facilement à la retraite à 70 ans. Et c’est une solution qu’on ne peut pas accepter".

Certains ont une vision à un peu plus à court terme. Pour Victor, élève de première ES, retarder l'âge de départ à la retraite signifie surtout augmenter le chômage des jeunes. "Aujourd’hui, il y a un million de jeunes qui sont au chômage", explique-t-il. "La réforme des retraites, qui proposent de retarder l’âge de départ à la retraite, va créer encore plus de chômage".

Faire reculer le gouvernement

Etudiants et lycéens promettent d'être nombreux dans la rue jeudi. Ils gardent en mémoire les manifestations anti-CPE de 2006, et nourrissent l'espoir de faire reculer, une nouvelle fois, le gouvernement.