Retraites : la France sur une ligne dure

  • A
  • A
Retraites : la France sur une ligne dure
@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

Avec la réforme, la France risque de devenir l’un des pays européens les plus durs en la matière.

Le gouvernement ne cesse de l'affirmer depuis des semaines : dans toute l'Europe ou presque, l'âge légal du départ à la retraite est plus élevé qu'en France... et va l'être encore plus puisque la plupart des pays ont entrepris de le repousser.

Confrontée au même défi que ses voisins, la France ne pouvait pas rester à l'écart du mouvement. Et les 62 ans annoncés hier restent bien en deça des 67 ans vers lesquels vont aller les Espagnols, les Norvégiens ou les Danois.

Les milieux financiers satisfaits

Sauf que, font remarquer notamment les syndicats, on ne peut pas apprécier la rigueur d'un système de retraite au vu de ce seul élément. La durée de cotisation, elle aussi, doit aussi être prise en compte. Et là, la France est largement au dessus de la plupart de ses voisins : 40 annuités et demi aujourd'hui... 41 en 2012... 41 et demi en 2020... à comparer aux 30 annuités exigées en Angleterre, 35 en Allemagne, 36 en Italie ou 40 en Espagne.

En cumulant relèvement de l'âge légal et durée de cotisation déjà longue, la France devient l'un des pays les plus durs en Europe. Et en tout cas l'un des pays, si ce n'est LE pays, qui, à raison d'une progression de 4 mois par an, va avancer le plus vite vers les nouvelles bornes qu'il a fixées. Ce que saluaient d'ailleurs dès hier soir les milieux financiers...