Restos du Coeur : triste record en vue

  • A
  • A
Restos du Coeur : triste record en vue
Les Restos du Coeur lancent lundi leur 29ème campagne de distribution de nourriture.@ MAXPPP
Partagez sur :

La 29e saison de l’association s'ouvre lundi. La barre du million de bénéficiaires pourrait être dépassée.

L’INFO. Malgré la baisse attendue de leurs subventions, ils sont toujours là. Les 66.000 bénévoles des Restos du Coeur seront dès lundi sur le pont pour distribuer des repas à des centaines de milliers de bénéficiaires partout en France. Pour la première fois, ils pourraient être un million à profiter du mouvement initié par Coluche en 1985.

Victimes de la crise. Pour l’hiver 2012-2013, ils étaient 960.000 à profiter des Restos du Coeur, un chiffre qui devrait augmenter. Plus de la moitié d’entre eux sont sans emploi, la crise oblige, leur nombre grimpe chaque année.

“Ils viennent un an, un an et demi après avoir perdu leur emploi, quand les allocations chômage sont en baisse. La reprise économique n’étant pas là, cette tendance, on va la vivre encore pendant deux à trois ans”, s’inquiète Olivier Berthe, le président des Restos. Ce sont ces raisons qui amènent l’association de Coluche à penser qu’ils passeront la barre symbolique du million de bénéficiaires cette année.

restos du coeur

Parents isolés fragiles. Dans les files des Restos du Coeur, on trouve aussi un tiers de parents seuls qui doivent parfois gérer le budget pour deux, trois voir quatre bouches. Certains sont obligés de faire des choix drastiques. “Je préfère laisser la nourriture pour mes enfants plutôt que pour moi. Je préfère que ce soit eux qui mangent. Le matin, si il y a du café, j’en prend avec quelques biscotte et ça suffit”, confirme Fabienne au micro d’Europe 1.

Même constat pour Rachida. A 23 ans, elle doit nourrir ses trois enfants et cela se traduit par le fait d’économiser même sur l’essentiel. “Parfois, je laisse mon fils avec la même couche. Au lieu d’en faire trois ou quatre par jour, j’en fais deux, le matin et le soir”, déplore-t-elle.

23.04.Pauvreté.pauvre.coluche.enfant.poussette.Reuters.930.620

© REUTERS

Financements en baisse. La grande inquiétude des Restos réside surtout en l’avenir des aides que l’association reçoit. Le programme européen d'aide alimentaire, dont bénéficiaient 18 millions d'Européens, sera supprimé dès l'an prochain. Les nouveaux mécanismes laissent déjà augurer une baisse de 10% des aides. La question est donc maintenant de savoir comment financer les Restos.

Si les dons de particuliers sont toujours en hausse selon Olivier Berthe, cela ne durera pas selon lui. Pour lui, la solution ne peut passer que par le développement des dons en nature mais aussi par la lutte contre le gaspillage.