RER E : l'homme est mort d'un infarctus

  • A
  • A
RER E : l'homme est mort d'un infarctus
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'homme était décédé après une interpellation jeudi. Les agents impliqués ont été libérés.

Que s'est-il passé jeudi matin à la gare du RER E Haussmann-Saint-Lazare ? C'est ce que doit découvrir l'inspection générale des services, la police des polices, chargée d'une enquête sur le sujet. Vers 7h jeudi matin, lors de son interpellation, un homme s'est effondré dans le coma, rapporte Le Parisien. Il est finalement décédé vendredi après-midi.

Une autopsie a été pratiquée samedi matin. Elle "a révélé que l'individu était décédé d'un infarctus", selon une source judiciaire, qui n'a pas précisé les causes de cet infarctus mais en ajoutant qu'une expertise toxicologique devait encore être effectuée.

Sept personnes, dont des agents de la SNCF et des policiers, ont initialement été placées en garde à vue et les enquêteurs ont également entendu plusieurs témoins de cette interpellation qui a eu lieu jeudi dans la gare Haussmann-Saint-Lazare du RER E. Mais ces mesures de garde à vue ont toutes été levées vendredi soir, rien dans les auditions ne permettant aux enquêteurs de conclure à un usage excessif de la force lors de l'interpellation, a-t-on précisé de source judiciaire.

Frappé aux jambes

Selon les premiers éléments de l'enquête, une femme a activé la borne d'appel d'urgence pour signaler un homme agressif avec les autres usagers. Trois contrôleurs de la SNCF se sont aussitôt rendus sur place, rejoints par un agent de la Suge, l'organisme de sécurité de la SNCF, qui venait de quitter son service.

Pour maîtriser l'homme, l'agent aurait sorti sa matraque télescopique et aurait frappé le fauteur de troubles aux jambes. Quelques minutes après, trois policiers de la brigade des réseaux ferrés seraient arrivés en renfort. C'est au moment de lui passer les menottes que l'homme se serait évanoui.

Âgé de 25 ans et connu des services de polices, il a été transporté dans un hôpital parisien. Tombé dans le coma, il souffrait, selon les informations du Parisien, d'un important hématome à la tête.