RER A : "c’était vraiment horrible"

  • A
  • A
RER A : "c’était vraiment horrible"
2.000 passagers étaient à bord de la rame en direction de Charles-de-Gaulle-Etoile@ MAXPPP
Partagez sur :

Des passagers ont été bloqués pendant 3 heures dans un tunnel après avoir quitté La Défense.

Trois heures bloqués dans une rame de RER en panne dans un tunnel. C'est le cauchemar vécu lundi par plusieurs centaines de passagers d'un train de la ligne A reliant les stations La Défense et Étoile à l'heure de pointe.

La rame est tombée en panne vers 17H30, peu après avoir quitté La Défense en direction de la station Charles-de-Gaulle-Etoile, explique un porte-parole de la RATP en précisant que 2.000 passagers étaient alors à bord.

Ils ont forcé les portes...

Alors que le train est immobilisé, des passagers ont forcé les portes et commencé à descendre des wagons, sans y être invités par le conducteur. Les consignes de sécurité ont alors obligé ce dernier à couper le courant et à envoyer du personnel de la RATP sur les voies pour faire remonter les passagers à bord du train.

"C’était plein à craquer. Il y avait même une dame qui ne se sentait pas bien. On l’a un peu écartée pour qu’elle puisse s’asseoir", raconte à Europe 1, un passager du train. "Il y en a même qui ouvraient les portes alors que c’est interdit. Les gens descendaient. C’était vraiment horrible", se souvient-il.

Seules quelques centaines de personnes ont pu être évacuées par le train suivant, "venu au contact", précise la société de transport parisienne. Ce n'est qu'à 20h30 que les autres naufragés du RER ont pu être libérés par un train vide, affrété par la RATP pour transférer le reste des passagers.

"C’était très chaud"

"Sur les écrans de contrôle, on voyait les trains qui s’entassaient derrière le train en panne", explique un conducteur de RER A. "C’était très chaud. Je pense que le conducteur a dû passer des heures difficiles. Même si on est formés à tout ça, un incident d’une telle ampleur, c’est très, très rare et heureusement", conclut-il.

Le trafic entre La Défense et Etoile dans les deux sens a repris normalement sur la ligne A vers 21H30.  La RATP n'a signalé aucun "incident majeur de voyageurs" pendant toute la durée de la panne et de l'évacuation.

La raison de l'avarie n'était toujours pas connue mardi. "A cette heure-là, c'est le grain de sable qui perturbe tout. C'est tombé sur le tronçon central de la ligne A avec pas de possibilité de dégager", a précisé le porte-parole, rappelant qu'"entre un et deux millions de personnes" empruntaient le RER A chaque jour.