Rentrée 2013 : où iront les futurs profs ?

  • A
  • A
Rentrée 2013 : où iront les futurs profs ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’Education nationale a annoncé la création de 6.770 postes et précisé leur répartition.

• L’info. Si la tendance est à la diète dans la fonction publique, trois secteurs doivent en revanche bénéficier de renforts :  la Justice, l’Intérieur (gendarmerie et police) et l'Éducation nationale. Cette dernière a d’ailleurs dévoilé mercredi le nombre de ses recrues pour la rentrée 2013 : 6.770 "équivalents temps plein" seront créés mais repartis de manière plus ou moins équilibrée selon les académies.

Priorité à la banlieue parisienne. Les académies de Créteil et de Versailles sont les grandes bénéficaires de ce plan : plus de 400 postes d'enseignants y sont affectés dans le primaire et autant dans le secondaire.
>> A LIRE AUSSI - Pénurie d'instits : colère dans le 93

23.04.Bandeau.education.ecole.460.140

© MAXPPP

Ce qui change dans le primaire. Deux tiers des 3.006 postes Equivalent Temps Plein (ETP) créés, soit 2.000 emplois, seront dédiés à l'accueil des élèves de moins de trois ans dans les secteurs les plus défavorisés et à la mise en place du dispositif "plus de maîtres que de classes" permettant par exemple un travail en petits groupes. Les académies les plus renforcées dans ce domaine sont celles de Lyon, Grenoble, Aix-Marseille et Nantes.

Et dans le secondaire. Sur les 3.764 postes créés, 1.300 seront consacrés aux collèges et lycées professionnels, en particulier dans les plus défavorisés d'entre eux, pour lutter contre le décrochage scolaire. Les académies de Toulouse, Bordeaux, Nantes et Montpellier recevront le plus grand nombre de recrues pour ces missions.

11.07 penurie vocations profs maxppp

© MAXPPP

Les académies qui perdent des enseignants. Seules trois académies ne bénéficieront pas de créations de postes : celles de Nancy-Metz, de la Martinique et de la Guadeloupe. Et pour cause : le nombre d’enseignant par élèves y est plus élevé que la moyenne alors que le nombre d’élèves scolarisés dans ces académies recule.

Qui va occuper ces postes ? Tous ces postes créés seront assurés par des étudiants admissibles aux épreuves écrites de juin 2013 et qui effectueront, entre septembre 2013 et les épreuves d'admission de juin 2014, un tiers-temps d'enseignement contre une rémunération à mi-temps.
>> A LIRE AUSSI : La méthode Peillon pour attirer des profs