Relais disqualifié : "un cauchemar"
© REUTERS

TEMOIGNAGE E1 - Au lendemain de la disqualification du relais, Distel-Bonnet ne digère pas.

TEMOIGNAGE E1 - Au lendemain de la disqualification des relayeuses françaises (4x100m) qui ont perdu dimanche la médaille d'argent en raison d'un mauvais passage de témoin, Céline Distel-Bonnet, jointe par Europe 1, a encore du mal à y croire.

"C'est vraiment, pour nous toutes, la plus grosse déception de notre carrière. Ce n'est pas possible ! C'est un cauchemar. La médaille, on l'a toute là dans nos affaires. Elle est là ! Et en fait non ! C'est un petit peu difficile à vivre. On ne comprend pas trop comment c'est possible dans un grand championnat de monter sur le podium, de vivre ça et derrière, d'arriver à l'hôtel, et nous dire que non... On ne savait pas qu'on n'avait pas le droit d'avoir les deux mains sur le témoin. C'est la règle du jeu mais je trouve que c'est la manière de procéder dans l'organisation... Ce n'est pas possible ! ", a-t-elle affirmé lundi sur Europe 1. 

"La saison est finie. Et je pense pour beaucoup d'entre nous parce que moralement, c'est un peu dur de repartir", a ajouté Céline Distel-Bonnet.