Régis de Camaret fait appel à "Acquittator"

  • A
  • A
Régis de Camaret fait appel à "Acquittator"
@ MAXPPP
Partagez sur :

AS DU BARREAU - Eric Dupond-Moretti, l'avocat aux plus de cent acquittements, défendra l'ex-entraîneur de tennis lors de son procès en appel.

Il n'a que 26 ans lorsqu'il obtient son premier acquittement. Depuis ce 27 mars 1987, beaucoup d'autres ont suivi. Plus d'une centaine au total. L'avocat pénaliste Eric Dupond-Moretti mérite bien son surnom d'"Acquittator". Et Régis de Camaret, l'ancien entraîneur de tennis, jugé à partir de lundi en appel pour des viols sur d'anciennes élèves, espère bien allonger la liste. Europe1.fr revient sur quelques dossiers emblématiques de l'avocat nordiste.

eric-dupond-meretti-e1default

Juillet 2004, Roselyne Godard devient une "acquittée d'Outreau". Celle que Dupond-Moretti surnommait affectueusement "la boule", en référence à son métier de boulangère ambulante, a passé 16 mois en prison. Mais l'avocat obtient son acquittement et une renommée nationale par la même occasion.

Un an et demi plus tard, en février 2006, il fait acquitter Jean Castela, soupçonné d'avoir commandité l'assassinat du préfet Erignac. Condamné à 30 ans de prison en première instance, le nationaliste corse peut finalement sortir de prison grâce à Dupond-Moretti.

En 2010, c'est encore en appel qu'Eric Dupond-MOretti assure la défense de Jacques Viguier. Dans cette affaire sans "corps, ni preuve, ni aveux, où l'existence d'un crime n'est même pas avérée", selon les mots mêmes de l'avocat général, Dupont-Moretti dénonce un procès "devenu un concours Lépine de l’hypothèse". Le brillant professeur de droit est lui aussi acquitté.

>> RETOUR SUR - Viguier de nouveau acquitté

L'année suivante, il obtient carrément l'ouverture d'un procès en révision. Loïc Sécher, accusé de viol par une jeune fille de 14 ans, est finalement blanchi après les rétractations de la fausse victime. Dans un livre co-écrit avec son client, Eric Dupond-Moretti dénonce "les ravages d'une erreur judiciaire".

>> ACQUITTEMENT - Loïc Sécher : la justice fait son mea culpa

En octobre dernier, c'est l'acquittement du docteur Jean-Louis Muller, accusé du meurtre de sa femme, qu'il arrache après deux condamnations aux assises. Après cette victoire, "EDM" assurait qu'il ne s'agissait pas d'une victoire de la défense mais de la justice contre l'injustice. "C'est beau mais faux. C'est lui seul qui a donné envie à la cour d'assises de lui donner raison", écrivait l'avocat général Philippe Bilger sur son blog.

>> VERDICT - Le docteur Muller définitivement acquitté du meurtre de sa femme

Dernier en date, il y a moins d'une semaine. Eric Dupond-Moretti a obtenu l'acquittement de Sacha Rhoul, ce Franco-Marocain jugé pour le meurtre de Gilles Andruet. Une "soif de justice ne peut pas être étanchée par la condamnation d'un innocent", avait plaidé Acquittator.

sur le même sujet, sujet,

PORTRAIT - "Acquittator" a encore frappé