Refus de nationalité : "ce sont des gens normaux"

  • A
  • A
Refus de nationalité : "ce sont des gens normaux"
Les voisins de l'Algérien qui s'est vu refuser la nationalité française ne comprennent pas cette décision.@ MAXPPP
Partagez sur :

REPORTAGE - Rencontre avec les proches de l’Algérien débouté de sa demande de nationalité.

C’est dans un immeuble HLM de Strasbourg que vit, avec sa femme française et ses quatre enfants nés en France, l’Algérien qui s’est récemment vu refuser la nationalité française, au motif qu’il ne respecte pas l’égalité homme-femme, et ainsi déroge aux nouvelles règles du Code de la nationalité édictées par le ministère de l'Intérieur et qui durcissent la naturalisation.

Un reporte d’Europe 1 s’est rendu dans cette famille. La femme qui ouvre la porte de son appartement n’a pas l’air brimé. Elle porte le hijab, un voile blanc qui recouvre seulement les cheveux. Avec elle, la conversation s’engage facilement, même si elle refuse dans l’ensemble d’en dire trop sur l’affaire. Son mari, lui, comprend mal le français et parle peu, en partie aussi parce qu’il refuse de médiatiser son cas.

Estimé dans le quartier

Les voisins, eux, ne comprennent pas ce qu’on reproche au jeune couple marié depuis 2001. Dans le rapport qui justifie cette non-attribution de nationalité, il est écrit noir sur blanc que la femme porte constamment le voile intégral hors de son domicile, qu’elle ne peut sortir ni parler sans la présence de son mari. Or, plusieurs voisins affirment la voir régulièrement accompagner ses enfants à l’école. "Ce sont des gens normaux pour moi", assure cet homme qui vit dans le même immeuble. "J’ai vu sa femme sortir toute seule. Il y a quatre sortes de voile. C’est celle qui est autorisée en France qu’elle porte."

"Ce sont des gens normaux", dit un voisin :

Présenté comme discret et pieux, le couple semble estimé dans le quartier. L’homme n’a pas l’image d’un activiste. Il n’attend qu’une seule chose : l’obtention de la nationalité française.