Reconstitution à bord du Ponant

  • A
  • A
Reconstitution à bord du Ponant
@ REUTERS
Partagez sur :

Le luxueux voilier, attaqué par 6 pirates au large de la Somalie en 2008, sera à Nice samedi.

L’escale à Nice n’a rien d’inhabituel. Comme d'habitude, le voilier de luxe va s'amarrer, quai Ribotti, dans une enceinte sécurisée. Comme d'habitude, ses passagers vont partir en excursion. Mais loin d’être délaissé, le luxueux voilier de croisière sera le théâtre d’une reconstitution, à quai. L’objectif est de faire avancer l’enquête sur l’attaque des pirates somaliens, en avril 2008.

Mais il risque de manquer beaucoup de monde : aucun des 30 membres de l'équipage ne devrait être là, à commencer par le capitaine Patrick Marchesseau, en train de naviguer en Arctique, ou le chef pâtissier, qui, lui, est en voyage de noce au Maroc. On ne sait pas non plus si tous les pirates présumés seront présents...

"Comprendre ce qui s’est passé"

Quant aux avocats, si certains refusent de venir, considérant leur client innocent, d'autres seront bien là et attendent beaucoup de cette journée. C’est le cas de Gustave Charvet, avocat d'un Somalien accusé d'avoir séquestré les otages. "Moi, ce que je voudrais, c’est que ces otages puissent nous expliquer ce qu’ils ont vu qui pourrait constituer un acte de piraterie. Qu’on ait quelque chose de précis sur l’action des uns et des autres. C’est à ça que va servir cette reconstitution : comprendre ce qui s’est réellement passé", espère-t-il.

Et après 2 ans d'instruction, la justice dispose de la journée pour reconstituer les faits. C'est vers 19h en effet que le Ponant doit lever l'ancre, direction la Corse.