Les récoltes ont subi les aléas de la météo. Les coopératives de vins s'attendent à "une hausse sensible des prix" dans toutes les régions après une récolte en baisse de 20% et alors que la consommation devrait être "stable voire en progression", selon la Confédération des coopératives vinicoles de France (CCVF).

Pour les producteurs, cette hausse des prix "ne compensera pas la baisse de revenus engendrée par la petite récolte", a toutefois prévenu Boris Calmette, président de la CCVF. Les aléas climatiques ont affecté la récolte 2012 qui devrait atteindre 40,6 millions d'hectolitres en France, soit une baisse de 20% par rapport à 2011 et de 13% sur cinq ans, selon la CCVF.
"Mais la qualité sera au rendez-vous", rappelle la confédération.