Recalée à cause du tabac ?

  • A
  • A
Recalée à cause du tabac ?
Un employeur aurait refusé la candidature d'une jeune femme car elle sentait le tabac.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un employeur aurait refusé la candidature d'une jeune femme car elle sentait le tabac.

C'est un litige peu banal que devra trancher le tribunal correctionnel de Châteauroux : une affaire de discrimination à l'odeur... Une jeune femme accuse un Centre d'information et d'orientation (CIO) de n'avoir pas retenu sa candidature car elle sentait le tabac.

Pas un poste pour une "grande fumeuse"

Tout commence par un classique entretien d'embauche pour un poste de conseillère d'orientation. Mais lorsque la candidate apprend qu'elle n'est pas engagée, elle cherche à savoir pourquoi. La directrice du CIO lui envoie alors un mail d'explication :"par déduction faite de votre odeur, vous devez être une grande fumeuse et ce poste ne vous conviendra pas", lui écrit-elle.

Un commentaire qui a choqué la candidate. La jeune femme décide alors, non pas de porter plainte contre le CIO, mais de faire une citation directe devant le tribunal correctionnel pour discrimination à l'embauche. "L'employeur a le droit lors d'un entretien d'embauche d'aborder la question du tabac et de rappeler à son employé potentiel qu'il est interdit de fumer sur le lieu de travail. Mais il porte une atteinte disproportionnée à sa vie privée lorsqu'il lui interdit de fumer chez lui ou dans un lieu privé", estime Me Georges Hemery, l'avocat de la plaignante.

Pas la seule raison

Pour la personne qui a mené l'entretien, l'odeur de tabac n'est pas la seule raison qui l'a poussé à ne pas retenir la candidature de la jeune femme. Elle aurait pris sa décision "pour d'autres raisons qu'elle ne souhaite pas développer devant un tribunal", indique La Nouvelle République.

La candidate malheureuse réclame des dommages et intérêts de 1.000 euros pour préjudice moral. Le tribunal rendra sa décision le 17 juin prochain.