Raymond Aubrac "pensera à Lucie"

  • A
  • A
Raymond Aubrac "pensera à Lucie"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le résistant Raymond Aubrac revient sur l'appel du 18 juin, tournant de la Seconde guerre mondiale.

De la Résistance il a gardé son nom, Aubrac. Mais il en est surtout devenu l'une des plus grande figure, avec sa femme Lucie, décédée en 2007. Pour marquer les 70 ans de l'appel du Général de Gaulle, Raymond Aubrac se rendra à Londres avec Nicolas Sarkozy. Mais avant tout, il "pensera à Lucie".

Pourtant, le 18 juin 1940 Raymond Aubrac, comme beaucoup de Français, n'a pas entendu le message du Général de Gaulle diffusé à la radio. "Je combattais dans les forêts des Vosges. Puis j'ai été fait prisonnier le 21. Donc je n'ai pas entendu l'appel et je n'en ai eu connaissance qu'après mon évasion, c'est-à-dire au mois d'août", explique-t-il sur Europe 1. "C'est un paradoxe, l'un des discours les plus importants de l'histoire a été l'un des moins entendus."

Ecoutez l'interview de Raymond Aubrac :

Avant de s'évader, Raymond Aubrac n'a jamais entendu parler de ce général français qui a lancé un appel à la résistance dpeuis Londres. "Le fait d'être général, ça n'était pas une très grande recommandation pour des gens qui avaient été faits prisonniers, probablement en raison des erreurs d'état-major. Et le nom de de Gaulle, ça nous a paru d'abord comme un pseudonyme", dit Raymond Aubrac.

Les deux hommes se rencontrent en 1944 à Alger. Le général de Gaulle demande entre autre à Raymond Aubrac "les conditions dans lesquelles Jean Moulin avait été arrêté". Le résistant se souvient d'un homme "pas très chaleureux" et avec lequel il valait mieux être d'accord.

Retrouvez la journée spéciale 18 juin d'Europe 1.