RATP : une prime pour les non-grévistes ?

  • A
  • A
RATP : une prime pour les non-grévistes ?
La RATP envisage de donner 100 euros par mois aux conducteurs qui acceptent de ne pas faire grève.@ MAXPPP
Partagez sur :

La RATP envisage de donner 100 euros par mois aux volontaires qui acceptent de ne pas faire grève.

Ils n’ont plus qu’à se porter volontaires. La RATP veut attribuer une prime annuelle de 1.200 euros à ses cadres et ses agents de maîtrise d’exploitation pour qu’ils ne fassent pas grève. 100 euros mensuels supplémentaires et peu importe le nombre de jours de mobilisation dans l’année.

150 conducteurs minimum en cas de grève

L'objectif pour le groupe de réseaux de transports en commun francilien serait d'atteindre un chiffre de 150 conducteurs minimum, dans le but d’assurer les journées de grève et ainsi de permettre aux passagers de voyager. Une équipe de volontaires "principalement composée de cadres et maitrises", indique le syndicat Sud RATP. "Dans les faits, il s’agit de donner une double qualification conduite à certains cadres et agents de maitrise qui devront posséder des autorisations de conduite sur le métro et le RER", ajoute celui-ci. 

Une méthode qui scandalise le délégué syndical Sud à la RATP, Philippe Touzet. Il estime "illégal de donner une prime aux salariés pour le fait qu’il soient non-grévistes".

"On ne peut pas faire de discrimination", estime-t-il :

Le syndicaliste craint que cette mesure, si elle est mise en place dans la société, "casse des grèves". Et de conclure : "ça laisse un climat détestable dans l’entreprise".