Radars : Sarkozy ne change pas de direction

  • A
  • A
Radars : Sarkozy ne change pas de direction
@ MAXPPP
Partagez sur :

"Je ne cèderai pas sur cet objectif", a déclaré le chef de l’Etat, en déplacement dans le Var.

Pas question de revenir sur la décision de retirer les panneaux routiers signalant la présence de radars, et ce en dépit de la fronde menée par certains députés UMP contre la majorité. C’est en substance le message adressé par Nicolas Sarkozy, jeudi, lors d’un déplacement dans le Var.

Le chef de l'Etat a fait valoir l'importance de faire baisser le nombre de morts sur les routes en France - environ 4.000 par an. "Je ne laisserai pas repartir le nombre de morts sur la route à la hausse. Je ne cèderai pas sur cet objectif", a-t-il martelé, lors de l'inauguration d'une gendarmerie à La Londe-Les Maures, dans le Var.

"Je comprends l'agacement mais..."

La décision du gouvernement de supprimer les panneaux prévenant des radars fixes et d'interdire les avertisseurs électroniques de radars vire au bras de fer avec les députés UMP, qui redoutent les conséquences de ces mesures très impopulaires, et ce à un an des élections.

"Je comprends l'agacement mais le ministre de l'Intérieur a trouvé une voie et des moyens pour apaiser les inquiétudes", a déclaré Nicolas Sarkozy, affichant son soutien à Claude Guéant, qui avait déjà confirmé la position du gouvernement, mercredi.