Radars : la riposte des internautes

  • A
  • A
Radars : la riposte des internautes
@ Capture écran vidéo Le Parisien
Partagez sur :

Un site Internet incite les automobilistes à publier les références des radars "nouvelle génération".

Alors que l'entrée en service des radars mobiles embarqués dans des voitures banalisées est prévue pour vendredi, les automobilistes contre-attaquent. Le site ABCMoteur a notamment lancé une initiative sur Internet consistant à recenser les véhicules banalisés équipés de radars. Et de leur côté, de façon spontanée, certains internautes communiquent sur les réseaux sociaux la présence de ces véhicules dans leur secteur.

>> Quelles sont les spécificités de ces nouveaux radars mobiles ? Que risquent les internautes qui communiquent les plaques d'immatriculation ? Europe1.fr fait le point.

C'est quoi ces nouveaux radars ? Leur atour majeur : leur discrétion. Ces radars sont en effet embarqués dans un véhicule banalisé, une Mégane noire, qui roule dans le flot de circulation. Dans le détail, le flash infrarouge du radar se situe dans la bouche d'aération à l'avant de la voiture et l'antenne radar est cachée derrière la plaque d'immatriculation. Le véhicule est toujours conduit par deux officiers en uniforme, policiers ou gendarmes.

18 départements sont concernés par l'arrivée de ces appareils : Paris, la Somme, l'Oise, le Loiret, l'Ille-et-Vilaine, les Bouches-du-Rhône, la Haute-Garonne, le Rhône, le Nord, la Moselle, la Loire-Atlantique, la Gironde, le Calvados, les Pyrénées-Orientales, le Vaucluse, le Loir-et-Cher, les Alpes-Maritimes et l'Essonne.

>>  A lire - Des radars embarqués dans des voitures banalisées

Des voitures banalisées mais... reconnaissables. C'est notamment grâce à ces indications que Stéphane est parvenu à détecter l'un de ces radars. Alors qu'il circulait au volant de sa camionnette en Normandie, il a donc décidé de prendre une photo du véhicule. "Ce qui m'a mis la puce à l'oreille, c'était la vitesse de ce véhicule. C'est une voiture qui ne roulait pas très vite. Et c'est vrai qu'en doublant, je me suis aperçu qu'ils avaient pas mal de gadgets sur le tableau de bord. Et après je me suis aperçu du petit blason sur l'épaule du conducteur. J'ai pris une photo avec l'appareil photo de mon  téléphone, en me disant que ça servira par la suite", confie-t-il au micro d'Europe 1.

>> A lire - Les limites des radars embarqués

"Un travail de détective" et un "acte militant". Une démarche encouragée par ABC Moteurs. Ce blog tenu par des passionnés de voitures donne en effet des conseils aux automobilistes pour repérer les véhicules banalisés équipés de radars. Les rédacteurs du site invitent également leurs lecteurs à divulguer les plaques d'immatriculation des voitures en question, photos à l'appui.

"On a remarqué que la plupart de ces plaques d'immatriculation commencent par CG et finissent par AV et ensuite il y a trois numéros en centre. Mais c'est vrai que c'est un peu un travail de détective, il faut être assez averti. C'est un peu un acte militant, même si on sait bien que en relevant les plaques on se fera avoir", commente Adrien, le fondateur du site, contacté par Europe 1. Ce dernier liste ainsi toutes les références possibles : départements, couleurs et plaques minéralogiques.

Des photos partagées sur Facebook et Twitter. Pour l'heure, sur les vingt appareils déployés en France - dix en zone gendarmerie et dix en zone police - cinq numéros de plaques d'immatriculation ont déjà été recensés par ABCMoteur. Un chiffre qui devrait rapidement augmenter. Sur Facebook et Twitter, de nombreux internautes partagent aussi leurs propres photos de plaques d'immatriculation des véhicules de police et de gendarmerie. L'appel du site ABCMoteur "Ayez le réflex, notez la plaque", a été partagé 250 fois. Une photo d'internaute a par ailleurs été partagée plus de 5.000 fois sur Facebook.

11.03-radar-fb-ok

Une initiative qui a ses limites. Sur Twitter, plusieurs utilisateurs ont publié de manière individuelle l'immatriculation d'un appareil circulant sur l'autoroute A 30 et A 31. "ATTENTION A30 A31 nouvelle voiture radar ! 9pv a la minute RT RT megane 3 noir immatriculé CG 792 AV", peut-on lire sur le réseau social. Selon les chiffres officiels toutefois, les nouveaux radars peuvent flasher "seulement" sept véhicules à la minute.

Difficulté supplémentaire : selon le calendrier fixé, il devrait y avoir 300 radars "nouvelle génération" mis en place sur tout le territoire d'ici à 2015. Il faudra donc pas mal de mémoire aux automobilistes pour retenir tous les numéros de plaque.