Radars : la mobilisation ne faiblit pas

  • A
  • A
Radars : la mobilisation ne faiblit pas
Pour l'AFFTAC ces "technologies représentent l’avenir de la sécurité routière"
Partagez sur :

Une pétition contre l’interdiction des avertisseurs de radars a déjà rassemblé un million de signataires.

Le web se mobilise pour sauver les avertisseurs de radars. Alors que des manifestations ont été organisées un peu partout en France mercredi contre la décision du gouvernement de supprimer les panneaux prévenant des radars fixes et d'interdire des avertisseurs, une pétition a déjà rassemblé plus d'un million de signatures, selon l'Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologies d’Aide à la Conduite.

"Le gouvernement du Président Sarkozy a annoncé une mesure injuste ! Une mesure qui pénalise plus de 6 millions de Français ! Des particuliers et des professionnels de la route ; des taxis, des routiers, des commerciaux et tous les Français qui se servent de leur permis pour aller travailler tous les jours. Tous ces Français qui ne veulent pas être pris pour des délinquants !", ont expliqué les porte-parole de l'association lors d'une conférence de presse mercredi.

"Les avertisseurs rendent la route plus sûre"

"Ces technologies représentent l’avenir de la sécurité routière. Des véhicules communicants. Tous nos utilisateurs le disent, les avertisseurs rendent la route plus sûre !", affirme l'AFFTAC qui estime que les avertisseurs contribuent à "une conduite plus sûre".

La page Facebook de l'association aurait même 140.000 "fans". L'AFFTAC avait demandé à chacun de télécharger une lettre à l'intention de François Fillon et d'aller la remettre mercredi à 13h00 aux représentants de l'AFFTAC à Paris ainsi que devant huit préfectures : Marseille, Lyon, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Montpellier et Strasbourg.

Et la mobilisation n'est pas prête de s'arrêter. L'AFFTAC appelle à une nouvelle manifestation partout en France le 2 juin.