Racket de taxis : trois CRS condamnés

  • A
  • A
Racket de taxis : trois CRS condamnés
Sous prétexte d'infraction, les fonctionnaires réclamaient de l'argent pour fermer les yeux.
Partagez sur :

Ils ont écopé de peines de prison ferme et ne pourront plus servir dans la police pendant cinq ans.

Ils ont été reconnus coupables d'avoir racketté des chauffeurs de taxis en 2006. Trois CRS ont été condamnés jeudi par le tribunal correctionnel de Bobigny à 18 mois de prison dont un an avec sursis et à une interdiction de servir dans la police pendant cinq ans.

Deux de leurs collègues ont été condamnés à respectivement quatre et six mois de prison avec sursis. Ils ont par ailleurs été condamnés à verser solidairement entre 4.000 et 5.000 euros à chacune des parties civiles - trois chauffeurs de taxis - au titre de réparation du préjudice subi.

Ils réclamaient de l’argent pour fermer les yeux

Les faits reprochés remontent à l'été 2006 durant lequel plusieurs chauffeurs de taxi se sont fait arrêter, principalement sur l'autoroute A1, par des véhicules de police. Sous prétexte d'infraction et du risque d'une perte importante de points, les fonctionnaires leur réclamaient de l'argent pour fermer les yeux.

Dans certains cas, les chauffeurs de taxi ont réussi à s'en sortir en résistant à la pression, mais d'autres ont versé des sommes allant jusqu'à 250 euros, de peur de perdre leur travail.

Confiée à l'Inspection générale des Services, suite à une plainte déposée par un des chauffeurs, l'enquête est remontée jusqu'aux cinq policiers mis en cause, qui agissaient par équipe de deux ou trois.