Qui est Monsieur Heureux ?

  • A
  • A
Qui est Monsieur Heureux ?
L'Insee publie pour la première fois une étude sur le bien-être des Français.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'Insee publie pour la première fois une étude sur le niveau de bien-être des Français.

Les Français, des râleurs jamais satisfaits ? Ce cliché pourrait bien disparaître à la lecture d'une étude de l'Insee qui a enquêté sur le niveau de satisfaction dans la vie des Français. Surprise, la note moyenne est de 7,3 sur 10. Europe1.fr dresse le portrait-robot de ce Monsieur Bonheur.

L'argent fait le bonheur. "La satisfaction augmente systématiquement avec le niveau de vie", note l'Insee. Dans le détail, les 10% les plus modestes affichent une note de satisfaction de 6/10, tandis que les 10% les plus aisés attribuent 7,8. D'une manière générale, plus les Français ont des difficultés matérielles pour boucler leurs fins de mois, payer leurs factures ou bien disposer d'un logement convenable, plus leur insatisfaction est forte.

L'Insee remarque toutefois que la croissance de la satisfaction ne suit pas le même rythme que celle des revenus. En clair, quand les revenus d'un ménage modeste augmentent, la satisfaction augmente fortement. Mais si ceux d'un ménage déjà aisé suivent la même pente, la satisfaction a moins tendance à monter. L'Insee en conclut que "les aspects monétaires pourraient perdre de l’importance par rapport à d’autres dimensions".

Jeunes et vieux, plus heureux. Les 45-49 ans ont déclaré un niveau de satisfaction plus bas que les autres tranches d'âge. Les 24-34 ans et les 55-70 sont de leur côté les plus heureux, selon l'Insee. "Le niveau de vie est maximal peu avant 60 ans, après que les enfants sont partis et avant le passage à la retraite, mais pas la satisfaction dans la vie qui atteint un pic ensuite", indique l'étude.

Quand la santé va, tout va. Les difficultés de santé sont le deuxième facteur qui ont le plus gros impact sur le bien-être ressenti par les Français.

Peu importe le diplôme, pourvu qu'il y ait du travail. L'effet du diplôme sur la satisfaction est peu notable, montre l'étude. Sans diplôme ou avec un diplôme supérieur à bac+2, les niveaux de satisfaction sont compris entre 7 et 8 sur 10. En revanche, le chômage a un effet tout à fait notable sur la baisse de la satisfaction. Les chômeurs déclarent une note moyenne de 6,1 tandis que ceux qui ont un emploi ont un niveau de satisfaction de 7,5. "La reconnaissance sociale passe apparemment par le travail", note l'Insee.

Rat des villes ou rat des champs, du pareil au même. Vivre au vert ne rendrait pas plus heureux, selon l'étude de l'Insee. Les habitants des communes rurales déclarent un taux de satisfaction de 7,4 tandis que les urbains sont à 7,4. Les Parisiens, plus jeunes et plus qualifiés, sont entre les deux.