Qui est Kristian Vikernes, le néo-nazi arrêté en Corrèze ?

  • A
  • A
Qui est Kristian Vikernes, le néo-nazi arrêté en Corrèze ?
@ Capture Facebook de Kristian Vikernes
Partagez sur :

EMPREINTE</STRONG><STRONG>&AMP;NBSP;NUMERIQUE - EMPREINTEQue dit le Net de cet homme, soupçonné d'avoir voulu préparer un acte terroriste ?

Inconnu du grand public il y a encore quelques heures, Kristian Vikernes, ce néo-nazi norvégien arrêté mardi en Corrèze, bénéficie pourtant d'une certaine notoriété sur Internet. Il est notamment l'une des figures du black metal. Soupçonné de préparer "un acte terroriste d'envergure", Kristian Vikernes, dit "Varg", 40 ans, a été interpellé avec sa compagne, Marie Cachet, 25 ans, à leur domicile à Salon-La-Tour, en Corrèze.

>> Europe1.fr dresse son portrait à travers des traces laissées sur les réseaux sociaux, les moteurs de recherche et les sites d'information :

Un fan de black metal. L'une des premières occurrences trouvées sur Google en tapant "Kristian Vikernes" renvoie vers le site de son groupe de black metal appelé "Burzum", ce qui signifie "ténèbres" en langue de Tolkien, l'auteur de la trilogie du Seigneur des Anneaux. Leader et unique membre de son groupe, Kristian "Varg" (loup en norvégien) a créé Burzum en 1991 et sort son premier album un an plus tard.

Écoutez le titre phare de son premier album :

Plus de vingt ans plus tard, son projet solo existe toujours. "Varg" venait d'ailleurs de sortir un disque, le 28 juin dernier et il apparaissait habillé en tenue de chasseur sur les photos de promotion de son album. "Je n'avais rien d'autre à faire alors je consacrais la majorité de mon temps à travailler sur la musique", confiait-il en 2012 au site Radio Metal. Car depuis son plus jeune âge, Kristian Vikernes est un passionné de musique metal. Dès les années 1980, il avait fondé, avec deux amis, un groupe de black metal, Kalashnikov. "C'est le nom de mon arme d'assaut favorite", peut-on lire sur le site de Burzum. Son groupe s'était ensuite rebaptisé Uruk Haï, en référence à une race d'Orques dans le Seigneur des anneaux.

Condamné pour meurtre. Mais en 1993, son aventure musicale marque une pause, après plusieurs incendies d'églises et surtout après l'assassinat de plus de 20 coups de couteau de son ami Oyestein Aarseth, alias Euronymous, ancien leader du groupe Mayhem, groupe culte de black metal. Pour ces faits, il a été condamné à une peine de 21 ans de prison, la peine la plus lourde dans ce pays. Il passera finalement 16 ans derrière les barreaux.

Kristian Vikernes sourit au moment du verdict :

"A cause de ce meurtre et de ses idées politiques Vikernes a toujours été un personnage controversé dans la communauté Metal : vénéré par certains, il est vu par d’autres comme un personnage gênant et comme un cliché un peu grotesque du metalleux qui flirte avec l’extrême droite", résume une journaliste de Rue89 spécialisée en musique metal. Kristian Vikernes fait d'ailleurs l’objet de détournements sur Internet.

Un appel à soutenir le FN. Les autres résultats Google renvoient sur des sites alimentés par le Norvégien lui-même. Ouvertement raciste, il a publié en avril 2011 une tribune intitulée "Chère France" dans laquelle il appelle les Français à voter pour le Front national. "Vos campagnes sont belles, mais seulement parce qu'elles sont encore peu touchées par la masse de l'immigration. (…) Quand bien même vous seriez un idiot égoïste, vous devriez comprendre que seulement votre vote pour le FN évitera que cette souffrance ne vous touche, tôt ou tard", peut-on lire sur son blog.

16.07-communiqué-varg

© Capture -site Burzum.org

Dans une interview à LaGrosseRadio.com, il persistait et signait : "Marine Le Pen est une femme fantastique, la Jeanne d’Arc moderne, et je serais très reconnaissant si nous avions un politicien comme elle, ici, en Norvège, ou ailleurs en Europe, luttant pour cette noble cause. Elle est la seule qui peut sauver la France en tant que Nation, culture et peuple - et si la France est sauvée, le reste de l’Europe suivra", espérait-il

Brétigny ? "Un acte de sabotage". Plus récemment, Kristian Vikernes a réagi à l'accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orges. "Je ne crois pas qu'il s'agisse d'un accident", indiquait-il sur son blog. Je suis persuadé qu'il s'agit d'un sabotage".  Selon lui, des individus d'origine immigrée ont fait dérailler le train dans le but d'aller dépouiller les victimes ensuite. Dans un article intitulé "l'homme qui savait se faire détester", Radio Metal parle d'un homme "extrémiste" qui répète à l'envi son dégoût pour "les races inférieures".

Pas si proche de Breivik. Une idéologie qui rejoint celle d'Anders Breivik, l'auteur de la tuerie d'Utoya qui a fait 77 morts en juillet 2011. Kristian Vikernes est en effet l'un des 530 destinataires du manifeste écrit par tueur norvégien. Pour autant, sur son site, le metalleux prend ses distances avec Breivik. "Pauvre Breivik qui ne peut pas jouer à World of Warcraft depuis sa luxueuse cellule. Je ne peux que souhaiter que tu te tues", peut-on lire sur son site. Kristian "Varg" reproche également au tueur norvégien de ne pas avoir ciblé les bonnes personnes lors de sa tuerie. "Tu as tué plus de Norvégiens que les musulmans dont (…) tu prétends nous protéger des crimes", réagit-il sur son blog.

Profondément anti-chrétien. Farouchement anti-chrétien, Kristian Vikernes est un adepte de la religion néopaïenne nordique Ásatrú et du dieu Odin, rapporte FTVi. D'après lui, "le christianisme est la source de tous les problèmes du monde moderne" et est intrinsèquement "lié aux Juifs". Pour résumer sa pensée, le musicien se dit proche de l’odalisme, qui regroupe "le paganisme, le nationalisme traditionnel, le racialisme et l’environnementalisme".

Père de trois enfants. Concernant sa vie privée, Kristian Vikernes, était venu s'installer en France en 2010. Sa femme, une Française, avec qui il a eu trois enfants, était inscrite dans un club de tir et venait d'acheter quatre fusils en toute légalité. Le 8 décembre 2012, elle avait publié une vidéo biographique sur la musique de son mari où l’on voit le couple se promener avec leurs enfants et faire un barbecue dans la campagne norvégienne.