Qui a droit à la prime de Noël ?
Qui a droit à la prime de Noël ?

Cette prime de 152 euros est accordée à certains bénéficiaires de minimas sociaux.

La prime de Noël accordée par le gouvernement sera versée à partir de samedi à certains bénéficiaires de minimas sociaux. A qui est-elle accordée ? Quel est son montant exact ? Le détail avec Europe1.fr.

La prime de Noël, kezako ? Il s’agit d’une aide exceptionnelle forfaitaire versée en fin d'année civile à certains bénéficiaires de minima sociaux. Elle a été créée en 1998, sous le gouvernement Jospin. Elle est reconduite depuis d'année en année.

Cette prime concerne 1,7 million de personnes pour un coût total estimé par le gouvernement à 366 millions d'euros.

Le montant. La prime de Noël s’élève, comme l'an dernier, à 152,45 euros pour une personne seule. Une personne seule avec un enfant et les couples sans enfant bénéficieront de 228,67 euros. Une personne seule avec deux enfants et un couple avec un enfant ont droit à 274,41 euros de prime.

Son versement reste croissant plus la famille est grande : une personne seule avec trois enfants recevra 335,39 euros, un couple avec deux enfants 320,14 euros, une personne seule avec 4 enfants 396,37 euros, un couple avec trois enfants 381,12 euros. Ensuite, un enfant supplémentaire donne droit à une augmentation de la prime de 60,98 euros.

La prime est par contre majorée à 219,53 euros pour les bénéficiaires de l'allocation de solidarité spécifique quels que soient la composition familiale du foyer et le nombre de personnes à charge des bénéficiaires.

Les bénéficiaires. La prime de Noël est attribuée aux personnes ayant bénéficié, au titre du mois de novembre ou de décembre 2011, de l'allocation de solidarité spécifique, de l'allocation équivalent retraite et de l'allocation transitoire de solidarité. Sont également concernés ceux qui ont reçu la prime forfaitaire mensuelle de reprise d’activité. Quant aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), ils y ont droit à condition que les ressources de leur foyer ne dépassent pas le montant forfaitaire servant au calcul du revenu garanti par le RSA et correspondant à leur situation familiale.