Quel est le profil du célibataire idéal ?

  • A
  • A
Quel est le profil du célibataire idéal ?
Taille, études, langage, situation familiale... et même prénoms, tout a été passé au crible dans une série de sondages.@ MaxPPP
Partagez sur :

Un site de rencontre a questionné ses utilisateurs. Les résultats malmènent les clichés.

Quels sont les célibataires qui rencontrent le plus de succès sur les sites de rencontre ? C'est ce qu'a essayé de deviner le site de rencontres en ligne Smartdate, fondé il y a un an, en proposant régulièrement des sondages à ses 4 millions de membres.

La fin de la taille mannequin

Premier enseignement : la taille compte. Messieurs, pour entrer dans les critères les plus recherchés par les utilisatrices, il vaut mieux mesurer entre 1,75 m et 1,90 m. Un résultat qui ne fait que refléter les canons esthétiques de la société, estime Fabrice Le Parc, le PDG de Smartdate, dans une interview publiée sur le site. Légère surprise : la cote d'amour des hommes s'effondre dès 1,95 m.

A l'inverse, chez les femmes, la taille mannequin et les jambes interminables ne seraient pas une garantie de succès. Les internautes les plus abordées mesurent entre 1,60m et 1,70m. Les hommes rechercheraient souvent des femmes plus petites qu'eux car ils ressentent le besoin de jouer un rôle protecteur dans leur couple, affirme Stéphane Le Parc.

Le niveau bac

Quant au niveau d'études, le résultat en étonnera certains. Avoir étudié longtemps n'est pas spécialement attractif pour le sexe opposé, surtout auprès des hommes. Plus de 75% des hommes ne demandent que le niveau bac à leur partenaire… le quart restant se contentant du niveau lycée.

Légèrement plus exigeantes, les femmes sont 45% à souhaiter que leur partenaire ait mené des études supérieures.

 Les monoparents ont la cote

C'est un cliché qui a pourtant la vie dure. Mais la cellule de sondage de Smartdate affirme, chiffres à l'appui, que la monoparentalité n'est pas un tue-l'amour. Bien au contraire : chez les plus de 25 ans, les membres du site ayant déjà un enfant seraient davantage sollicités. Les pères célibataires rencontrent même deux fois de succès que leurs homologues sans enfant.

Fabrice Le Parc estime tout simplement que la monoparentalité se banalise dans la société française, et que ces personnes cherchent en priorité à rencontrer des personnes dans le même cas. Ce serait également le signe que l'on est prêt à s'investir dans une véritable vie de couple.

Langage correct exigé

Même si cela paraît évident, autant ne pas oublier de saluer l'autre lors de la première prise de contact sur un site de rencontre. Et si la familiarité est de mise pour 77% des utilisateurs, autant éviter de se risquer dans un "Yo !" un peu trop direct. Les chances de donner une impression favorable s'effondreraient à 2%.

Un langage correct n'est pas forcément une garantie de réussite, mais évite au moins de dissuader l'interlocuteur. Pas besoin d'en faire trop cependant : le tutoiement reste de mise dans 72% des cas.

Les prénoms en "a", plus sexy ?

Au milieu de ces critères présentés avec une rigueur quasi-scientifique, une dernière étude menée par Smartdate bascule soudain dans l'insolite, et prouve qu'une relation peut démarrer pour des raisons simples. Très simples.

Les prénoms joueraient en effet "un rôle déterminant en matière de comportements sexuels". Les femmes dont le nom finit par "a" connaissent en moyenne davantage de partenaires… Bien au-delà de la moyenne nationale de 4,4 partenaires au cours d'une vie.