Quel dispositif de sécurité pour la manif pro-palestinienne ?

  • A
  • A
Quel dispositif de sécurité pour la manif pro-palestinienne ?
@ Reuters
Partagez sur :

Un nouveau rassemblement pro-palestinien se tient mercredi à Paris. Organisateurs et forces de l'ordre sont chargés de l'encadrement.

La manifestation a été autorisée, mais elle se déroulera sous haute surveillance. La préfecture de police de Paris a en effet autorisé les organisateurs d'une manifestation pro-palestinienne à se rassembler mercredi. Une décision notamment rendue possible grâce à la mise en place d'un dispositif de sécurité particulièrement renforcé.

Les organisateurs se mobilisent. D'abord, les organisateurs de la manifestation ont montré leur bonne volonté en mobilisant eux-mêmes des équipes pour assurer la sécurité pendant le rassemblement. La manifestation sera en effet encadrée par des éléments des services d'ordre de quatre organisations participantes : la CGT, le NPA, le Parti de gauche et le Parti communiste français.

>>> LIRE AUSSI - Pourquoi la manif pro-palestinienne de mercredi est autorisée ?

Plus de 1.000 policiers, en tenue et en civile. Côté forces de l'ordre, pas moins de 1.500 policiers, CRS et gendarmes mobiles devraient se répartir sur l'itinéraire, en tenue et en civil, rapporte Le Figaro. En cas de débordements, les brigades anticriminalité ont été requises pour l'éventuelles interpellations.

Barbès CRS

© Jérémy Levacher/Europe1

"Aujourd'hui beaucoup d'organisations font un effort particulier, pour encadrer cette manifestation. Deuxièmement, les pouvoirs publics, de façon un peu exceptionnelle, mettent en œuvre des moyens tout à fait considérables pour éviter des dérapages. Il y a un effort particulier, à un moment particulier", a résumé Jean-Marie Le Guen, le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement, interrogé sur Europe 1 mercredi matin.

>>> LIRE AUSSI - "Nous ne sommes pas là pour allumer le feu"

Un parcours facile à sécuriser. Par ailleurs, le parcours même de la manifestation a été pensé pour faciliter les contrôles et éviter les débordements. Mercredi, le rassemblement se déroulera loin de tout lieu sensible. Il partira à 18h30 de la place Denfert-Rochereau pour se terminer aux Invalides. Un parcours qui emprunte de larges artères et qui se termine sur une esplanade facile à sécuriser pour les forces de l'ordre. Cet itinéraire évite par ailleurs les points sensibles comme les synagogues, où s'étaient rendus des manifestants à la fin d'un rassemblement dans le quartier de la Bastille, le 13 juillet dernier. C'est également le parcours généralement emprunté par les manifestants de la Manif pour tous.

"Neutraliser les provocateurs". Des consignes ont par ailleurs été données pour éviter tout dérapage, notamment antisémites. "Je ne peux pas accepter que l'on crie dans une manifestation quelle qu'elle soit 'mort aux Juifs'. Si, dans le cortège, certains manifestants profèrent de tels propos, ils seront interpellés", a annoncé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Et d'ajouter : "s'il y a des provocateurs, les forces de l'ordre sont organisées de manière à pouvoir les neutraliser".