Que signifie le prénom "François" ?

  • A
  • A
Que signifie le prénom "François" ?
@ Reuters
Partagez sur :

Europe1.fr décrypte ce qui se cache derrière le prénom choisi par le nouveau pape.

265 papes… et un seul François. Jorge Mario Bergoglio est devenu mercredi le premier souverain pontife d'Amérique. L'archevêque du diocèse de Buenos Aires et primat d'Argentine a choisi de s'appeler François, premier du nom, puisque aucun pape n'avait encore porté ce prénom. Ce choix ne doit rien au hasard. Il fait clairement référence à Saint-François d'Assise.

> Son portrait... vu de Google

Pour Mgr Barbarin, cardinal français qui a participé au conclave, le choix de François en référence à Saint-François d'Assise est évident. "C'est extraordinairement parlant à cause de la simplicité, de l'amour des pauvres, du dialogue inter-religieux...", a commenté l'archevêque de Lyon, interrogé sur Europe 1 jeudi matin. Jorge Mario Bergoglio s'est fait le défenseur des pauvres, tout en vivant une vie très simple. Mais au delà de la référence à Saint-François d'Assises, quelle symbolique se cache derrière le prénom François ?

> François, ça se dit comment en espagnol, en chinois, etc...

Un prénom chargé d'histoire. "C'est un prénom connu et très ancien, porté par des rois, des empereurs, plus récemment par des présidents", constate l'auteur de nombreux livres sur les prénoms. Étymologiquement, le prénom François vient du latin "Francus" qui signifie "homme libre". Il provient également du latin "Franci" qui désigne les francs.

> François, le choix d'un prénom

"Structure, sécurité, persévérance, raisonnement et détermination sont les mots associés au prénom François", indique Stéphanie Rapoport. Dans les médias, le nouveau pape est décrit comme un jésuite timide, peu bavard, disponible, humble. Il se lève à 4h30 du matin et termine sa journée à 21 heures. Il n'avait pas de voiture, se déplaçait en transports en commun et avait renoncé à occuper la somptueuse résidence des archevêques de Buenos Aires.

267.000  François en France. "C'est un prénom bien établi en France puisqu'il est porté par plus de 267.000 personnes. Peu donné durant le Moyen-Age, il a connu un véritable essor durant le 16eme et 17eme siècle, d'ailleurs sous le règne de François 1er", détaille Stéphanie Rapoport, auteur de l'Officiel des prénoms 2013, interrogée par Europe1.fr.

> "Jean Paul Ier" et "François tout court" : pourquoi ?

Depuis il est beaucoup moins donné. Cette année par exemple, seulement 200 enfants se sont fait appeler François. Le pic de ce prénom remonte à 1963. C'est donc davantage dans la tranche d'âge des personnes âgées de 50 ans que l'on a une chance d'avoir une connaissance prénommé François.