Que risque Anelka pour sa "quenelle" ?

  • A
  • A
Que risque Anelka pour sa "quenelle" ?
@ Max PPP
Partagez sur :

SANCTION - La fédération anglaise a ouvert une enquête à la suite de ce geste considéré comme antisémite par certains.

La quenelle d'Anelka ne passe pas non plus Outre-manche. Le footballeur, auteur d'un doublé samedi avec West Bromwich Albion en championnat d'Angleterre, a fêté son retour de buteur avec une "quenelle". Face à la polémique suscitée par ce geste popularisé par l'humoriste-polémiste Dieudonné, la Fédération anglaise (FA) a décidé d'ouvrir une enquête. Pour cette "quenelle", considérée comme un salut antisémite pour certains et un bras d'honneur anti-système pour d'autres, Nicolas Anleka risque donc une lourde sanction sportive.

Suspendu pour au moins cinq matchs. Les choses se présentent mal pour l'attaquant, enfant terrible du foot français pour ses nombreuses provocations ces dernières années. Une nouvelle mesure disciplinaire introduite en mai 2013 permet en effet de suspendre pour cinq matchs minimum tout joueur dont la conduite serait jugée discriminatoire. La procédure oblige les instances disciplinaires à auditionner le joueur et son club pour recueillir ses explications. Et la peine plancher est de 10 matchs pour les récidivistes.

anelka

Des sanctions faibles dans le passé. Même si l'Italien Paolo Di Canio, connu autrefois pour ses saluts fascistes, a pu faire une respectable carrière de joueur et d'entraîneur en Angleterre, l'ex-Bleu pourrait lui déchanter car les temps ont bien changé. En 1996, le salut hitlérien du gardien australien Mark Bosnich lui avait seulement coûté une amende de 1.200 euros pour "mauvaise conduite".

La Fédération anglaise durcit le ton. D'autres affaires plus retentissantes ont ensuite éclaté, amenant récemment la FA à changer son propre règlement en la matière. L'automne 2011 avait ainsi été particulièrement agitée avec les insultes de Luis Suarez à Patrice Evra et celles de John Terry à Anton Ferdinand. L'Uruguayen de Liverpool, qui avait traité le Français de "negro", avait ainsi écopé de huit matchs de suspension et de 48.000 euros d'amende. Une sanction confirmée ensuite en appel. L'affaire Anelka pourrait donc durer au mieux plusieurs semaines, et vraisemblablement quelques mois avant de trouver un épilogue.

Jouanno attend une sanction. En France, politiques et associations de défense des juifs ont fait savoir qu'ils attendaient des sanctions. C'est notamment le cas de l'ancienne ministre des Sports, Chantal Jouanno, interrogée par Europe 1 dimanche. "Nous devons être clairs sur nos valeurs. Il doit être sanctionné. Il ne faut pas tergiverser autour de ces sujets. Certains disent : 'mais non, ce n’est que de l’humour…' Cela supposerait donc qu’il y ait un sous racisme pour lequel on pourrait faire de l’humour", estime l'ancienne ministre des Sports. Un avis partagé par le Congrès juif européen. La fédération a en effet appelé samedi les dirigeants anglais à suspendre le joueur français, l'accusant d'avoir fait un "salut nazi".

Pour sa part, Nicolas Anelka évoque "un amalgame" autour de ce geste. Le joueur a assuré dimanche sur son compte Twitter que son geste n'a en rien une portée antisémite, mais qu'il s'agit d'une simple "dédicace à Dieudonné". Le footballeur français déplore au passage l'interprétation de son geste par les ministres.

sur le même sujet

REACTION - Hollande soutient Valls contre Dieudonné

L'ACTU - Anelka justifie sa quenelle comme "une dédicace"

INFO - Valls veut "en finir avec l'impunité" de Dieudonné

ACTU - "Quenelle" : Dieudonné porte plainte en diffamation