Que reste-t-il de l'affaire Bettencourt ?

  • A
  • A
Que reste-t-il de l'affaire Bettencourt ?
Sauf appel du parquet, Eric Woerth devrait être jugé dans ce dossier.@ MAXPPP
Partagez sur :

DÉCRYPTAGE- La fin des poursuites contre l'ancien président Nicolas Sarkozy ne sonne pas pour autant le glas de ce dossier.

L'INFO. Nicolas Sarkozy ne sera pas jugé dans l'affaire Bettencourt. Mis en examen depuis mars pour abus de faiblesse, l'ancien président de la République a en effet été définitivement libéré lundi de toute poursuite dans ce dossier en bénéficiant d'un non-lieu. Mais cette décision des juges d'instruction bordelais Jean-Michel Gentil, Valérie Ramonatxo et Valérie Noël, ne sonne pour autant pas le glas de ce feuilleton politico-judiciaire. A l'exception de l'ancien chef de l'état et de l'avocat fiscaliste Fabrice Goguel, qui bénéficie lui aussi d'un non-lieu, les dix mis en examen restant dans ce dossier, dont l’ancien ministre du Budget Eric Woerth, le photographe François-Marie Banier, l’entrepreneur Stéphane Courbit et l’ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, devraient comparaître en 2014 devant le tribunal correctionnel de Bordeaux.

woerth sarkozy 2006 930x620

© MAXPPP

Eric Woerth en première ligne. Sauf appel du parquet qui avait également requis un non-lieu pour l'ancien ministre comme pour d'autres prévenus, Eric Woerth ne devrait pas échapper au tribunal.  La concomitance de retours d'argent liquide des Bettencourt depuis la Suisse, ordonnés par Patrice de Maistre, et de rendez-vous entre ce dernier et Eric Woerth, alors trésorier de campagne de Nicolas Sarkozy, ont pesé sur son dossier.  De même que le témoignage de l'ancienne comptable des Bettencourt Claire Thibout, à laquelle Patrice de Maistre aurait explicitement réclamé de l'argent,  en janvier 2007, à destination de l'actuel maire de Chantilly. Sa mise en examen avait été prononcée en pleine campagne pour la réélection de Nicolas Sarkozy, en février 2012.

François-Marie Banier est accusé d'abus de faiblesse sur la personne de Liliane Bettencourt, héritière de L'Oréal. 930620

© MAX PPP

Qui sont les autres mis en causes ?  Parmi les renvoyés au tribunal figurent aussi le successeur de Patrice de Maistre auprès de Lilianne Bettencourt, l'avocat Pascal Wilhelm, et l'homme d'affaires Stéphane Courbit, pour un investissement de 143 millions d'euros que le premier a fait souscrire à la milliardaire dans la holding du second. Ou encore deux anciens notaires de l'héritière de l'Oréal, ainsi que son dernier infirmier. Mais aussi, l'homme dont l'amitié lucrative avec la milliardaire a été à l'origine de toute cette affaire : François-Marie Banier. C'est la plainte à son encontre de la fille des milliardaires, Françoise, fin 2007, qui a engendré l'enquête initialement menée par le parquet de Nanterre.  Les juges bordelais avaient repris les investigations après le dépaysement du dossier en novembre 2010.

07.06_patrice de maistre REUTERS 930x620.jpg

© REUTERS

Les autres procès Bettencourt. L'instruction de la tentaculaire affaire Bettencourt prend désormais fin, sauf en cas d'appel du parquet dans ce volet "abus de faiblesse". Elle se soldera désormais devant les tribunaux avec une série de procès.  Le majordome de Liliane Bettencourt qui avait réalisé des enregistrements dans son salon, et cinq journalistes qui les ont publiés, seront jugés pour atteinte à la vie privée. Patrice  de Maistre et Eric Woerth auront également à répondre de trafic d'influence. Une juge du tribunal de Nanterre, Isabelle Prévost-Desprez, devra quant à elle rendre des comptes pour violation du secret professionnel.