Quatre morts dans l'incendie en Espagne

  • A
  • A
Quatre morts dans l'incendie en Espagne
Le feu s'est déclaré dimanche à la mi-journée sur les hauteurs du village franco-espagnol du Perthus, à la frontière entre les Pyrénées Orientales et la Catalogne espagnole.@ Reuters
Partagez sur :

Trois Français et un Espagnol ont péri dans les incendies qui sévissent depuis dimanche soir.

Deux incendies spectaculaires ont ravagé le nord-est de l'Espagne depuis dimanche soir. Le premier s'est déclenché vers midi au Perthus, côté français, et s'est progressivement déplacé en Espagne, au sud de La Jonquera. Quelque 13.000 hectares sont déjà partis en fumée. Un second feu s'était déclaré à 25 km de là, sur la côte, à Portbou. L'incendie est loin d'être sous contrôle et des immenses colonnes de fumées se dégagent de la plaine de l'Emporda, au pied des Pyrénées.

Le bilan humain est lourd. Trois personnes sont mortes côté français et une côté espagnol. Deux blessées, une mère et sa fille, sont hospitalisées à Girona et leur état de santé est stationnaire. Selon les informations du correspondant d'Europe 1 en Espagne présent sur les lieux, le citoyen de 75 ans mort d'un arrêt cardiaque, annoncé comme étant de nationalité française, était en réalité espagnol.

Une propagation vers l'ouest ?

300 pompiers et six bombardiers d'eau français participent avec leurs homologues espagnols à la lutte contre le gigantesque incendie. 100 pompiers supplémentaires ont été dépêchés lundi matin, en renfort des quelque 200 qui luttent depuis dimanche contre ce gigantesque sinistre. Ces derniers doivent travailler toute la nuit pour éviter la progression des flammes.

Globalement, l'incendie ne progresse plus mais il reste actif. Le vent s'est en effet calmé, mais il continue de tourner. Une situation qui rend difficile le travail des pompiers et qui leur fait craindre une progression des flammes vers l'ouest. Le feu menace en effet une zone de forêt très dense et très difficile d'accès. Si le vent tourne, "on n'est pas à l'abri que les flammes se rabattent vers la France", a indiqué à Europe 1, Christophe Landrieau, responsable du SDIS 66.

Un constat partagé par le directeur adjoint des pompiers des Pyrénées orientales. "C'est le risque majeur sur lequel nous nous battons déjà parce qu'il y a des foyers très actifs. Et là, nous avons de très grosses reprises actuellement. L'objectif principal donné par les autorités espagnoles, c'est ce qu'on appelle, le flan droit, la partie ouest qui pourrait devenir le secteur avant du feu. Ça pourrait s'inverser complètement", précise-t-il au micro d'Europe 1.

incendie espagne la jonquera MAXPPP

© MAXPPP

Deux Français ont sauté d'une falaise

476 personnes habitant l'Alt Empordà ont été, au total, évacuées à Figueres, Roses, Port-Bou, Colera. Lundi midi, 1.500 personnes étaient toujours sans électricité et les mesures de confinement ont été levées sauf dans deux villages qui rassemblent un millier d'habitants.

Des vacanciers ont été évacués du fort de Bellegarde près du lieu où s'est déclaré le premier incendie. En revanche, les habitants du Perthus n'ont pas été contraints de quitter leurs habitations, la commune n'étant pas menacée.

Le second incendie a provoqué des scènes de panique. Plusieurs personnes s'étaient jetées d'une falaise pour échapper aux flammes. C'est ainsi que seraient morts deux des trois victimes françaises.

Scènes de panique à Portbou :

L'autoroute A9/AP-7 Perpignan-Barcelone, déjà fermée à deux reprises depuis ce week-end, a été rouverte lundi vers 16h00 dans les deux sens de circulation. De même, le franchissement de la frontière franco-espagnole par la route départementale D900 est ouvert. La ligne TGV a par ailleurs été rétablie.