Quand Tony Musulin surfe sur l'affaire Neyret

  • A
  • A
Quand Tony Musulin surfe sur l'affaire Neyret
Partagez sur :

L'ex-convoyeur de fonds veut faire rouvrir son dossier, traité en partie par Michel Neyret.

Du fond de sa cellule à la prison de Corbas, entre deux séances de musculation, Toni Musulin n'a rien raté des différents épisodes de l'affaire Neyret à la télévision. Les deux hommes se connaissent bien : Michel Neyret, l'ex n°2 de la PJ lyonnaise, qui a été mis en examen lundi pour 12 motifs dont "trafic de stupéfiants", "association de malfaiteurs", "détournement de scellés" ou encore "violation du secret professionnel" fait partie des policiers qui ont arrêté le convoyeur de fonds, le 16 novembre 2009.

La même équipe de la police judiciaire lyonnaise avait retrouvé dans un box une grande partie du butin, 9 millions d'euros sur les 11,5 millions d’euros du casse. Or, 2,5 millions d’euros n'ont jamais été retrouvés.

Des requêtes en nullité devant la justice ? 

Aujourd'hui, Toni Musulin, condamné à cinq ans de prison, met en cause les pratiques présumées de Michel Neyret dans son dossier. "Toni Musulin a toujours dit qu'il n'avait pas détourné les 2,5 millions d'euros. Au cours de l'instruction, mon client a demandé une reconstitution, un recomptage des billets. Cela n'a pas été fait et c'est ce qu'il demande aujourd'hui", confie au micro d'Europe 1 l'un de ses avocats, Me Hervé Banbanaste. Dès le mois prochain, le conseil déposera une nouvelle demande de remise en liberté de son client et espère faire rouvrir le dossier.

Au-delà du cas Musulin, plusieurs avocats lyonnais, spécialistes de la procédure, épluchent les affaires dans lesquels Michel Neyret est intervenu ces derniers mois. Objectif ? Fragiliser certains dossiers, voire déposer des requêtes en nullité devant la justice. Des requêtes qui n'ont aucune chance d'aboutir, selon les autorités policières, fustigeant l'opportunisme des avocats.