Quand la Caf fait la cour aux "RSAistes"

  • A
  • A
Quand la Caf fait la cour aux "RSAistes"
60.000 allocataires potentiels du RSA n'en font pas la demande dans le Nord.@ MAXPPP
Partagez sur :

60.000 allocataires potentiels du RSA n'en font pas la demande dans le Nord.

L'info. La Caf du Nord vient de lancer une initiative originale : elle va faire la cour aux bénéficiaires du RSA qui s'ignorent. En effet, d'après un rapport de la Cour des Comptes, un tiers seulement des bénéficiaires potentiels du Revenu de solidarité active en font réellement la demande. Dans le Nord, la Caf estime leur nombre à 60.000.

Des raisons très différentes. Certains ne savent tout simplement pas qu'ils ont droit au RSA. Mais pour les autres les raisons qui les poussent à ne pas entamer les démarches sont très diverses. Parmi eux, ceux qui refusent d'être catalogués comme pauvres. "Il y a une forme de discrimination à notre encontre. Par exemple,lorsqu'on se présente à un entretien, dès qu'on dit qu'on est au RSA, même si on postule pour un poste de cadre, la relation est tronquée. On n'est plus perçu de la même façon", assure Corinne, au chômage depuis dix ans.

Les démarches peuvent aussi rebuter des bénéficiaires potentiels. "Il y a beaucoup de démarches à effectuer, des papiers à remplir, des justificatifs à donner. Et je comprends que parfois certains soient terrorisés vu le discours ambiant sur l'assistanat, les profiteurs", estime pour sa part Serge Havet, président de l'association Agir contre le chômage.

Le travail au noir serait aussi l'une des causes de ces "non demandes" de RSA. "On connaît tous des gens qui se débrouillent pour avoir un minimum de revenu et qui ne souhaitent pas rentrer dans un série de documents administratifs, de contrôles et qui préfèrent vivre sans toucher de prestations", analyse Daniel Forafo, le directeur de la Caf du Nord.