Quand l’apéro Facebook tourne à la com’

  • A
  • A
Quand l’apéro Facebook tourne à la com’
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une des instigatrices de l’apéro Facebook à Paris est aussi organisatrice de soirées payantes.

Les organisateurs des apéros géants Facebook ne sont pas toujours animés des meilleures intentions. Il y a ceux, bien sûr, qui veulent seulement faire la fête. Mais il y ceux aussi qui veulent profiter de la notoriété de l’évènement pour se faire de l’argent.

Après l’annonce de la tenue d’un apéro géant Facebook, le 23 mai, au Champ-de-Mars, finalement interdit par la préfecture, la police a recherché les instigateurs de l’événement afin de les placer devant leurs responsabilités légales.

Des motivations... différentes

Or, l'enquête de la police judiciaire a "fait apparaître que les organisateurs ont parfois des motivations bien particulières", écrit le Préfet de police dans sa lettre d'information diffusée jeudi. "Si certains ont agi de manière candide et totalement désintéressée, il n'en est pas de même pour la dernière administratrice du groupe" qui avait appelé à cet "apéro géant".

L’administratrice du groupe et son mari sont en réalité organisateurs d’événements nocturnes parisiens et ont créé ce groupe Facebook à des fins publicitaires. Objectif ? "Amener un maximum de participants à cet apéro afin de poursuivre la soirée dans un établissement de nuit où l’entrée et les consommations sont payantes", précise la préfecture.