Quand Free en a "ras le cul de la blonde"

  • A
  • A
Quand Free en a "ras le cul de la blonde"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une abonnée s’est vue rebaptisée de manière peu élogieuse par un employé du FAI.

C’est ce qu’on appelle une boulette. Un employé du fournisseur d’accès à Internet Free, agacé par les appels à répétition d’une des abonnés, a rebaptisé cette dernière de manière peu délicate. Ainsi la jeune femme s’est vue attribuer comme nom de famille, "Elle est blonde", et comme prénom "Ras le cul de la blonde".

Un geste qui aurait pu passer inaperçu si les coordonnées de la cliente n’avait pas été transmises à l’extérieur. Or, c’est ce qui a fini par arriver. La fiche de cette abonnée a en effet été publiée par les Pages Jaunes sur leur site internet, mais aussi dans leur annuaire téléphonique.

Free et Les Pages jaunes condamnés

Les faits remontent à 2008, mais n’ont été révélés par le quotidien La Montagne que la semaine dernière. Le journal publie le témoignage de l’ex-mari de la cliente dans lequel il explique qu’ "il veut que ça se sache".

La jeune femme, qui avait découvert son "nouveau nom" en consultant l’annuaire, avait alors porté plainte. Le tribunal d’instance d’Issoire dans son jugement du 23 décembre 2009 avait ensuite condamné Free et les Pages Jaunes. "De telles mentions engagent la responsabilité de Free [...] mais aussi des Pages Jaunes ayant fait paraître ces données".

Les Pages Jaunes se sont excusées en soulignant que "c’est l’opérateur qui nous a transmis une liste comportant cette mention que nous déplorons", indique le site Le journal du geek.

Contactée par la rédaction d’Europe1.fr, Free n’a pas souhaité commenté cet incident.