Qu'est devenu Marc Machin ?

  • A
  • A
Qu'est devenu Marc Machin ?
@ MaxPPP
Partagez sur :

Après le procès de David Sagno, qui l'a innocenté, Marc Marchin doit, lui, être rejugé en 2013.

C'est en simple qualité de témoin que Marc Machin assiste au procès de David Sagno. Ce dernier est jugé depuis lundi devant la cour d'assises des Hauts-de-Seine. Il est soupçonné du meurtre de deux femmes, Marie-Agnès Bedot et de Maria-Judith Araujo, au pont de Neuilly-sur-Seine en 2001 et 2002. Des meurtres pour lesquels Marc Machin avait d'abord été condamné avant d'être innocenté suite aux aveux en 2008 de David Sagno.

Une nouvelle confrontation

Le face-à-face très attendu entre Marc Machin et David Sagno doit avoir lieu mardi matin. Assis dans le box des accusés, David Sagno, 37 ans, sera donc confronté une nouvelle fois à l'homme qui a purgé sept ans de prison pour le meurtre qu'il dit avoir commis.

Pour le père de Marc Machin, cette confrontation permettra tout de même d'innocenter son fils dans le meurtre des deux femmes du pont de Neuilly. "Ils ne se connaissaient pas. Ils ont été à la prison de Nanterre en même temps mais ça a été démontré qu'à aucun moment ils n'ont eu des contacts. Ils n'ont rien à voir ensemble", commente le père du témoin au micro d'Europe 1.

Il y aura un nouveau procès Marc Machin

Alors que l’avocate de Marc Machin, Me Véronique Girard, redoutait une confusion entre son client et David Sagno, le père du témoin se montre rassurant. "Marc, il n'a rien contre Sagno. Au contraire, Marc, il lui doit quelque chose. Il a eu cette chance que Sagno se soit présenté huit ans plus tard au commissariat pour dire : 'j'ai tué deux personnes'. Il devrait le remercier quelque part", estime le père de Marc Machin.

L'avocate de Marc Machin espère elle aussi que ce procès constitue un pas de plus vers la reconnaissance de l'innocence de son client qui va forcément être rejugé. Car si la Cour de révision a annulé la peine de 18 ans de prison elle a aussi exigé que soit organisé un nouveau procès. Le ministère public en avait préconisé la tenue pour évacuer les dernières "zones d'ombre". Un procès devant la cour d'assises de Paris, qui aura lieu sans doute fin 2012-début 2013.

Une autre menace plane au-dessus de la tête de Marc Machin. Mais rien à voir toutefois avec l'affaire du pont de Neuilly. Il a été incarcéré car il n'a plus de domicile fixe comme l'exigeait la justice pour le laisser en liberté après une récente condamnation pour agression sexuelle.