Pyrénées : l'alerte aux crues levée

  • A
  • A
Pyrénées : l'alerte aux crues levée
@ Max PPP
Partagez sur :

Le département de l'Aude reste, lui, en vigilance orange. La décrue est néanmoins en cours.

Près de 750 personnes avaient été évacuées préventivement pour la nuit dans les Pyrénées-Orientales en raison de crues importantes. Avec l'accalmie des précipitations, les cours d'eau reprennent peu à peu des niveaux habituels et Météo France a levé l'alerte rouge sur le département jeudi matin. L'Aude voisine reste, elle, en vigilance orange pour des crues près du littoral.

Alerte orange dans l'Aude. La décrue est amorcée mais les niveaux des rivières restent encore élevés dans les basses plaines de l'Aude, d'où le maintien de la vigilance orange dans le département, précise Vigicrue. Selon l'organisme, ces phénomènes importants sont néanmoins classiques en cette saison.

Plusieurs cours d'eau du Languedoc-Roussillon, du Gard et du Var restent, eux, en vigilance jaune après les précipitations de ces deux derniers jours.

Décrue dans les Pyrénées-Orientales. Dès mercredi soir, l'Agly avait entamé sa décrue. Et sous l'effet conjugué d'un arrêt des précipitations et d'une inversion du sens du vent sur le littoral la rivière s'écoulait mieux dans la Méditerrannée. Dans la journée, la rivière avait "dépassé la cote d'alerte", à plus de 7 mètres au niveau de Rivesaltes.

La crue de 1999 avait provoqué de nombreux dégâts dans les Pyrénées :

Un accident mortel déploré. Une automobiliste de 41 ans est morte noyée après avoir tenté de franchir un passage à gué interdit depuis mardi soir sur le Réart, à Pollestres, à une dizaine de kilomètres au sud de Perpignan. Le Réart n'était qu'en alerte jaune pour Vigicrues, mais son lit charriait toutefois des flots chargés d'alluvions. Selon des témoignages rapportés aux secours, l'automobiliste s'est extraite du véhicule mais a été emportée par les flots. Les pompiers et les gendarmes l'ont cherchée avec des plongeurs et le concours d'un hélicoptère pendant quatre heures avant de découvrir son corps à environ 2 kilomètres en aval, au lieu-dit Cap de La Fouste.

Des mesures exceptionnelles ? L'alerte rouge n'est déclenchée que très rarement par Météo France depuis l'adoption de l'actuel système d'alerte météorologique en 2001. La dernière avait été déclenchée mi-janvier dans les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées en raison de risques cumulés d'avalanches, de vents forts et de crues.