Punie au collège pour une jupe courte

  • A
  • A
Punie au collège pour une jupe courte
@ PASCALE PELOUS
Partagez sur :

Une élève de 6e a été contrainte de porter une blouse toute la journée pour cacher ses jambes.

Elle a été sanctionnée à cause de sa jupe. Lola a été forcée, la semaine dernière, de porter une blouse pour cacher ses jambes. La raison ? Sa jupe a été jugée trop courte - au-dessus du genou - par la surveillante principale du collège Gérard-Philippe de Villeparisis, en Seine-et-Marne, mais aussi contraire au règlement de l’établissement.

Le règlement n'interdit pas les jupes courtes

"Elle m'a dit. Tu as bien vu ta jupe elle est trop courte", raconte Lola au micro d'Europe 1. Avant de poursuivre : "elle m'a directement donné la blouse, bleue avec des petits boutons jusqu'aux pieds".

Le règlement intérieur du collège n'interdit pourtant pas le port de jupes arrivant au-dessus du genou. Il n'impose qu'une tenue "décente masquant les parties intimes et les sous-vêtements".

Sa sœur jumelle, Maïa, a reçu, elle aussi, des remarques sur sa tenue. C’était un mois plus tôt. Cette fois, la surveillante générale avait estimé qu’elle portait des collants noirs trop transparents sous sa jupe à volants, au-dessus du genou.

La mère parle d'un abus

La mère des deux fillettes s’est étonnée de ces remarques et de la décision de punir Lola. "On prête à des enfants une sexualité qu’ils n’ont pas. Dans ce cas, je ne vois pas où est l’indécence. La jupe ou la robe ne sont pas des vêtements forcément liés à la vulgarité", assure-t-elle dans Le Parisien.

"On fait carrément culpabiliser les enfants" :

Pascale Pelous a écrit à la principale et à l’inspection académique pour faire part de ce qu’elle considère comme un abus.

Du côté de l’inspection académique, on plaide la protection de l’enfance. "Les psychiatres s’inquiètent de l’abolition des âges. La principale veut sans doute protéger les filles. Il faut aussi trouver une règle commune à toutes les couches de la société", a indiqué Jacques Marchal, l’inspecteur d’académie.