PSA : pas de rejet du plan social

  • A
  • A
PSA : pas de rejet du plan social
@ REUTERS
Partagez sur :

Le plan social qui prévoit 8.000 suppressions de postes ne peut être suspendu pour vice de forme.

Le Tribunal de grande instance de Paris a décidé mardi que le plan social de PSA Peugeot Citroën, qui prévoit 8.000 suppressions de postes, ne pouvait être suspendu pour vice de forme.

La CGT de Faurecia, la division équipement de PSA, avait assigné le constructeur automobile en référé, arguant que la direction n'avait pas rempli ses obligations d'information à l'égard des instances de représentation du personnel en présentant son plan de restructuration. Le tribunal a estimé que "les arguments relatifs à la régularité de la procédure (...) n'ont pas lieu d'être examinés".