Prostate : trop de traitements inutiles

  • A
  • A
Prostate : trop de traitements inutiles
Le cancer de la prostate peut ne jamais se déclarer
Partagez sur :

Le test de détection de ce cancer engendrerait aussi la prise en charge des formes bénignes.

Ce n'est pas l'efficacité de ce test qui en cause, mais bien son interprétation. Le test de dosage PSA détecte tous les cancers de la prostate qu'ils soient bénins ou agressifs. En France, les patients sont trop souvent traités pour rien avec des biopsies, des radiothérapies ou encore de la chirurgie inutile.

"Ce dosage est une grande découverte", rappelle sur Europe 1, le Dr François Desgrandchamps, urologue à l'hôpital Saint Louis.

"C'est l'utilisation qu'on en a faite qui est perverse. Chaque patient devient un client. Vous trouvez un cancer de la prostate, si vous souhaitez le traiter, le praticien ou l'institution dans laquelle le malade est soigné, va toucher de l'argent", conclut l'urologue.

Un processus normal de vieillissement

De plus, tous les hommes auront un jour un cancer de la prostate, rappelle le Dr Desgrandchamps. C'est un processus normal de veillissement de cet organe mais le plus souvent, cette maladie reste dans une sorte d'hibernation, tout au long de la vie.

Le traitement systématique du cancer de la prostate est donc loin d'être indispensable.