Proglio a-t-il usé de sa place pour financer les spectacles de sa femme ?

  • A
  • A
Proglio a-t-il usé de sa place pour financer les spectacles de sa femme ?
Le patron d'EDF est visé par une enquête préliminaire@ MAXPPP
Partagez sur :

SUSPICION - Le patron d'EDF est visé par une enquête préliminaire pour "trafic d'influence", en lien avec les finances de son épouse, Rachida Khalil.

L'INFO. Le patron d'EDF Henri Proglio est visé par une enquête préliminaire pour "trafic d'influence". C'est Tracfin, la cellule antiblanchiment du Ministère des finances, qui a transmis le dossier à la justice après plusieurs mois d'enquête. Il y a quelques semaines, dans la plus grande discrétion, le procureur de Paris a ouvert une enquête préliminaire. Le patron d'EDF est soupçonné d'avoir profité de son poste, d'avoir usé de son influence, pour faire sponsoriser les spectacles de sa femme par des sociétés qui sont en contrat avec EDF.

Et ce n'est probablement pas un hasard, si Le Point révèle cette information, deux jours avant la publication du rapport de la commission d'enquête parlementaire sur le nucléaire, qui risque d'être particulièrement sévère à son égard.

Sa femme déclare 1.800 euros de revenu mensuel, mais... L'épouse d'Henri Proglio est une comédienne d'une quarantaine d'années. Une humoriste surtout connue, jusqu'à présent, pour ses "one woman show" très décapants, contre les islamistes et les racistes de tout bord. L'an dernier, juste après leur mariage, l'hebdomadaire Le Point s'interrogeait déjà sur le financement de ses spectacles. D'après le magazine, alors que son salaire mensuel est de 1.800 euros, Rachida Khall aurait touché 1,8 million d'euros en un an, dont 100.000 en liquide.

Une société en contrat avec EDF lui verse 20.000 euros. Une partie de cet argent proviendrait de Suisse et du Luxembourg. Il proviendrait aussi d'entreprises qui sont en contrat avec EDF, comme Atlantis Consulting. Cette société de conseil, spécialisée dans le pétrole et le gaz, a touché 120.000 euros d'EDF et en a versé 20 000 à l'épouse d'Henri Proglio pour sponsoriser l'un de ses spectacles. "La gérante de cette société est une amie de 20 ans", justifie la comédienne.

De l'argent destiné à une association, selon elle. La justice, elle, soupçonne un "trafic d'influence". L'Office de lutte contre la corruption a été chargé de faire la lumière sur les flux financiers suspects, notamment 150.000 euros de la Fondation d'EDF, qui ont transité sur son compte personnel. D'après l'artiste, l'argent était destiné à une association pour les enfants marocains.
 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

DEFLATION - Proglio baisse sa rémunération

A EDF - Proglio pense à de nouvelles centrales