Procès PIP : Jean-Claude Mas chahuté

  • A
  • A
Procès PIP : Jean-Claude Mas chahuté
Jean-Claude Mas, l'ancien patron du fabriquant de prothèses mammaires défectueuses PIP est jugé depuis mercredi.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le procès des prothèses mammaires frauduleuses s'est ouvert mercredi dans un climat parfois tendu.

Le début du procès. Ils sont cinq sur le banc des prévenus, face à plus de 5.000 plaignantes. Jean-Claude Mas, le fondateur de PIP, et quatre autres anciens cadres dirigeants de l'entreprise sont jugés pour "tromperie aggravée" et "escroquerie". Un procès hors norme, délocalisé au Palais des congrès de Marseille, qui s'est ouvert mercredi matin dans la fébrilité.

proces-pip-jc-mas-maxppp

Jean-Claude Mas assailli. Une heure avant le début de l'audience, Jean-Claude Mas est arrivé, aussitôt assailli par les journalistes. Pressé de questions, il est resté hagard et n'a pas répondu. Vêtu d'un pantalon de velours, flottant dans son blouson marine, le septuagénaire à la barbe grisonnante s'est assis face au tribunal.

Des insultes. Environ 300 victimes des prothèses PIP défectueuses ont fait le déplacement, dans cette salle d'audience exceptionnelle. Et dès le début de l'audience, certaines d'entre elles ont hué Jean-Claude Mas. Lorsque la présidente Claude Vieillard a demandé aux prévenus, l'un après l'autre, de décliner leur identité, la réaction dans la salle n'a pas tardé. Un "connard" et des huées ont fusé des rangs des victimes quand Jean-Claude Mas a fait état de "1.700 voire 1.800 euros de retraite", comme seul revenu.

"Qu'il soit terriblement puni." Christine, elle, préfère se satisfaire de voir Jean-Claude Mas renvoyé devant la justice. Cette jeune Parisienne, victime des prothèses PIP, assistera à toutes les audiences pendant un mois. "C'est beaucoup de joie finalement d'être enfin considérée comme une victime. Jean-Claude Mas me fait penser à Mengele (un médecin nazi qui s'est livré à des expériences sur des déportés d'Auschwitz, ndlr), qui faisait des expériences sur de pauvres personnes. J'ai envie de lui dire qu'il est la pire des ordures sur Terre, d'avoir fait ce qu'il faisait et en en ayant parfaitement conscience. Je souhaite qu'il soit terriblement puni", déclare-t-elle sur Europe 1.

jean-claude-mas-pip-proces-

"Et nous, on n'a pas eu le vertige ?" "L'un des avocats a dit qu'il avait le vertige devant l'ampleur de ce procès. Et nous, on n'a pas eu le vertige quand on s'est fait opérées ? Quand nos prothèses ont craqué ? S'il a le vertige pour ça, heureusement qu'on ne lui a pas mis des prothèses de testicules... Pardon, mais pensez à toutes les femmes qui ont des vertiges et des douleurs", s'indigne de son côté Isabelle, une autre victime.

Des questions de procédure à régler. Avant d'entrer dans le vif des débats, le tribunal a été saisi de requêtes de forme. Mercredi après-midi le tribunal devait entendre les recours de conseils de parties civiles, et pourrait bien, selon le parquet, avoir à gérer des questions de procédure jusqu'à jeudi voire vendredi, entre les recours pour nullité de procédure ou les contestations de constitution de parties civiles.