Procès Mahé : acquitté mais pas réintégré

  • A
  • A
Procès Mahé : acquitté mais pas réintégré
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le militaire acquitté lors du procès des quatre militaires ne peut pas réintégrer l'armée.

Lianrifou Ben Youssouf ne pourra pas réintégrer l'armée de terre. Malgré son acquittement lors du procès des quatre militaires français jugés pour le meurtre de Firmin Mahé, la demande de l'ex-brigadier chef dans l'armée de terre a été refusée, selon les informations d'Europe 1.

>> A lire - Un verdict clément au procès Mahé

Refus de l'état major. Dans une lettre datée du 12 mars, l'état major de l'armée de terre refuse en effet la demande de Lianrifou Ben Youssouf de réintégrer l'armée. Ce dernier était l'un des quatre militaires français jugés en décembre dernier pour le meurtre de Firmin Mahé, en Côte d’Ivoire, en 2005. Dans le détail, le colonel Eric Burgaud, qui avait transmis l'ordre de tuer Mahé, a été condamné à cinq ans avec sursis, l'adjudant-chef Guy Raugel, qui l'a étouffé avec un sac plastique, à quatre ans avec sursis et le brigadier-chef Johannes Schnier, qui le maintenait, à un an avec sursis.

Une décision pas "juste". Le brigadier Lianrifou Ben Youssouf, qui conduisait le véhicule blindé où se sont déroulés les faits, a quant à lui été acquitté. La cour a en effet estimé qu'à la place du conducteur, il ne pouvait pas comprendre ce qui se passait à l'arrière. Son avocat, Me Eric Morain, déplore ainsi sur Europe 1 que la décision de l'armée de terre n'ait pas été "plus juste et plus humaine".