Procès Heaulme : information judiciaire contre Henri Leclaire

  • A
  • A
Procès Heaulme : information judiciaire contre Henri Leclaire
@ MARIE-LAURE COMBES / EUROPE 1
Partagez sur :

REBONDISSEMENT - Après le renvoi du procès suite aux témoignages de dernière minute, le parquet de Metz a ouvert une information judiciaire contre Henri Leclaire.

L'info. Le parquet de Metz a ouvert mercredi une information judiciaire contre Henri Leclaire pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz. Deux juges d'instruction ont été désignés. Ils seront chargés de mettre Henri Leclaire en examen. Le parquet a également demandé son "placement sous contrôle judiciaire", comportant notamment l'interdiction pour lui de rencontrer trois témoins l'incriminant dans cette affaire, ainsi que les membres des familles des victimes.

"Henri Leclaire n'a rien à craindre de l'oeuvre de justice. Il s'est toujours présenté lorsqu'il était convoqué. Si un juge d'instruction nous convoque, nous nous rendrons à sa convocation", affirmait son avocat, Me Thomas Hellenbrand, mardi, avant l'annonce du parquet.

Des confidences. Mardi, la cour d'assises de Moselle, qui devait juger Francis Heaulme pour le crime commis en 1986, a renvoyé le procès après deux témoignages de dernière minute. La femme d'un avocat assure avoir reçu les confidences d'Henri Leclaire en 2012 : "Il m’a dit comment les enfants gênaient son travail. Le ton monte alors, il me répète : 'je m’en suis pris à eux mais je ne les ai pas tués'. Et il a commencé à mimer les gestes. Là devant moi, j’avais un autre homme, il me faisait peur", a raconté Marie-Christine Bindlauer à la barre.

Des souvenirs. Un ancien cheminot dit lui aussi avoir vu Henri Leclaire le long des voies SNCF le jour du crime. "Un individu a longé le train. Il avait une façon bizarre de marcher. Ça a attiré mon attention. Il a dépassé la machine, il s’est retourné pour regarder derrière lui, pour voir si on le suivait", a raconté Jean Woffler. "Son t-shirt était blanc et rouge, comme du sang", ajoute-t-il. Mais a précisé le retraité, qui a reconnu Henri Leclaire sur des photos de l'époque : "je n'ai jamais dit que c'était lui l'assassin."

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

A L'AUDIENCE - Et le procès Heaulme devint le procès Leclaire

TEMPS FORTS - "Dites la vérité Monsieur Leclaire !"

INATTENDU - Le témoignage qui peut tout faire basculer

A L'AUDIENCE - Pourquoi le procès Heaulme a été renvoyé

JUSTICE - Le procès Heaulme reporté, et après ?

TÉMOIGNAGE: "serai-je encore là pour connaître la vérité ?"