Procès d'Andy : "je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça"

  • A
  • A
Procès d'Andy : "je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça"
@ Max PPP
Partagez sur :

LA PHRASE - Le jeune homme jugé pour le meurtre de ses parents et de ses frères s'est montré plus coopératif mais n'explique toujours pas son geste.

Andy ne change pas de ligne de défense. Alors que s'est ouvert jeudi son procès en appel, le jeune homme âgé de 20 ans n'explique toujours pas les raisons de son geste. Un soir d'août 2009, Andy a tiré dans le noir sur ses parents puis, avec le même fusil, sur ses frères jumeaux endormis dans la chambre à côté. En première instance, le jeune homme, âgé de 16 ans à l'époque des faits, avait été déclaré irresponsable. Depuis jeudi, il est rejugé en appel par la cour d'assises des mineurs. Un procès qui se déroule en huis clos.

>> A lire - Andy rejugé en appel

La tête basse et les épaules rentrées. Hospitalisé en unité pour malades difficiles à l'hôpital psychiatrique de Montfavet à Avignon, le jeune homme est arrivé vers 8h30 avec deux accompagnants médicaux. Les cheveux courts, vêtu d'une chemise marron, d'un jean bleu et de baskets noires, Andy était assis seul sur le banc des accusés face aux parties civiles. La tête basse et les épaules rentrées, il a décliné au début de l'audience son état civil, à la demande du président de la cour Jacques Calmettes.

Mettre une distance avec sa famille. En ce premier jour de procès, Andy s'est montré un peu plus coopératif qu'en première instance. Il a toutefois décidé de répondre aux questions depuis le boxe des accusés, où il a demandé de pouvoir s'installer derrière la vitre, comme pour mettre une distance entre lui et sa famille. "Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça", a déclaré le jeune garçon devant la cour. Un propos constant tout au long de l'enquête et en première instance. "Il va expliquer le 'comment', comme il l'a toujours fait, mais il lui est impossible de poser des mots sur le 'pourquoi' de son geste", a expliqué Me Romina Cresci, l'un des avocats d'Andy.

andy, accusé d'avoir tué toute sa famille en corse

Il comparaît libre. Sa famille, endeuillée par la mort de ses parents et des deux autres enfants de 10 ans, attend pourtant des explications du jeune homme, qui comparaît libre pour ce second procès. Andy est en effet hospitalisé depuis un an dans l'établissement psychiatrique de Montfavet. Il ne suit aucun traitement médicamenteux et les conditions de son hospitalisation l'autorisent à sortir régulièrement. Une situation qui suscite l'incompréhension de sa famille.

>> A lire - La vie d'Andy aujourd'hui

"On veut des réponses". "S'il est malade, qu'on le soigne. Je veux qu'on nous explique comment on le traite. Il a massacré quatre personnes. Il est peut être dans la nature dans quelques mois. On veut savoir, on veut des réponses. On veut savoir ce qu'il s'est passé, c'est légitime", commente sa tante, Myriam, interrogée jeudi  par Europe 1. Cette dernière est persuadée qu'Andy cache les raisons de son acte. "Il ne dit pas tout, il ne parle pas de l'élément déclencheur. C'est une stratégie de défense d'être aussi froid. Il n'a pas un mot pour sa famille, pas un mot d'excuse, alors que l'on souffre depuis quatre ans", confie-t-elle. "C'est très dur, on attend une condamnation cette fois-ci", ajoute René, le grand-père maternel de l'accusé.

procès andy corse fusil E1 JS Soldaini  ATTENTION BASSE QUALITE OK SEULEMENT POUR VIGNETTE 930620

© EUROPE1/JEAN-SEBASTIEN SOLDAINI

>> A lire - "Un énorme gâchis"

"Impossible de poser des mots sur son geste". Mais pour l'avocate d'Andy, le jeune homme a réellement besoin de soin. "Il assure qu'il est incapable aujourd'hui d'avoir autre chose qu'un internement en hôpital psychiatrique. Cet établissement a pour lui un effet très contenant et très sécurisant. Il lui est impossible psychiquement de poser des mots sur le pourquoi de son geste", insiste Me Romania Cresci au micro d'Europe 1. Pour trancher sur cette question, pas moins de cinq psychiatres et un psychologue doivent défiler à la barre pendant les sept jours d'audience.

&&&, sur le même sujet

TÉMOIGNAGE E1 - Andy : "un énorme gâchis"

RETOUR SUR - Andy déclaré irresponsable

RETOUR SUR - La vie d'Andy aujourd'hui