Procès Bissonnet : le verdict attendu

  • A
  • A
Procès Bissonnet : le verdict attendu
Les neuf jurés du procès Bissonnet se sont retirés jeudi pour décider des peines des trois protagonistes, dont le mari de la victime.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le jury s’est retiré pour délibérer. La perpétuité a été requise contre le principal accusé.

Le procès Bissonnet va connaître son épilogue. Les neuf jurés du procès Bissonnet se sont retirés jeudi à la mi-journée pour décider des peines des trois protagonistes, dont le mari de la victime, soupçonné d'avoir commandité le crime mais qui clame son innocence.

Pour la dernière fois avant la clôture des débats, dans une salle comble où la tension était palpable, la parole a été donnée aux accusés. Absent du box depuis lundi après-midi, Jean-Michel Bissonnet, jugé pour complicité dans l'assassinat de sa femme en 2008, est revenu pour quelques minutes devant la cour d'assises de l'Hérault, le visage marqué.

"Je suis innocent" a dit Jean-Michel Bissonnet

"Je le répète encore une fois, je suis innocent. Je suis un écorché vif après tout ce que j'ai entendu. Je n'aspire qu'à une chose, c'est de retrouver mes enfants pour leur apporter deux fois plus d'amour", a-t-il déclaré.

Méziane Belkacem, l'homme d'entretien occasionnel du couple, qui a avoué avoir tiré sur Bernadette Bissonnet et désigné le mari de celle-ci comme le commanditaire du crime, a de nouveau exprimé ses "regrets" et ses "excuses". De son côté, le vicomte Amaury d'Harcourt, qui a lui aussi mis en cause Jean-Michel Bissonnet et a reconnu avoir participé à la préparation du crime et fait disparaître l'arme, a évoqué, d'une voix quasiment inaudible, son "amitié" qui l'a conduit à commettre un tel acte.

L'avocat général a requis mardi la réclusion criminelle à perpétuité contre Jean-Michel Bissonnet, 25 ans de prison contre Belkacem et 10 ans, avec mandat de dépôt, contre d'Harcourt.