Procès à haut risque pour Thierry Gaubert

  • A
  • A
Procès à haut risque pour Thierry Gaubert
Thierry Gaubert est jugé en correctionnelle pour escroquerie.@ Reuters
Partagez sur :

Cet ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy est jugé en correctionnelle pour escroquerie.

Après des années d'inertie judiciaire et un premier renvoi l'an dernier, le procès de Thierry Gaubert s'ouvre lundi devant le tribunal de Nanterre. Cet ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy - également mis en cause dans l'affaire Karachi - est jugé dans une affaire de détournement de fonds issus du 1 % logement. La longue liste de délits va de l'escroquerie à l'exercice illégal de la profession de banquier, en passant par abus de confiance, prise illégale d'intérêts et abus de biens sociaux.

Les faits remontent aux années 1990, dans le département des Hauts-de-Seine. Thierry Gaubert dirigeait alors l'Habitation française, un Comité interprofessionnel du logement (CIL), ayant pour vocation de collecter l'argent du 1% logement auprès des entreprises en vue de financer des logements pour les salariés.

De l'argent détourné avec la complicité de municipalités ?

L'ancien proche conseiller de Nicolas Sarkozy est accusé d'avoir détourné une partie des fonds collectés via le 1% logement. Selon l'accusation, le système mis en place par Thierry Gaubert et ses complices présumés leur aurait permis de détourner près de 25 millions d'euros. Grâce à des opérations douteuses, réalisées avec la complicité de plusieurs municipalités, ils avaient ensuite pu revendre en cascade terrains et droits immobiliers, faisant de juteuses plus-values au passage.

L'avocat de Thierry Gaubert, Me François Esclatine, se prépare à des audiences "très techniques" et entend contester les infractions "une par une". Selon lui, ce dossier a été "beaucoup trop monté en épingle du fait de la reconnaissance médiatique malheureuse de Thierry Gaubert" dans l'affaire Karachi. "C'est de l'archéologie judiciaire", a-t-il dénoncé.