Prison pour les parents d’élève violents

  • A
  • A
Prison pour les parents d’élève violents
@ maxppp
Partagez sur :

Ils avaient agressé le principal du collège où leur fille est scolarisée à Montauban.

Dix mois de prison, dont quatre mois ferme. C’est la peine à laquelle a été condamné le père d'une collégienne pour avoir agressé le principal de l'école où sa fille est scolarisée. Son ex-épouse, a, elle, été condamnée à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel. Les parents ont été condamnés à verser solidairement 1.000 euros de dommages et intérêts au principal du collège, Guy Mériel.

Les parents veulent faire appel

Le 4 novembre, les parents s'étaient rendus au collège Ingres, à Montauban, pour contester des mesures visant à sanctionner l'indiscipline de leur fille de sixième. Quand le chef d'établissement, Guy Mériel a constaté que la discussion ne menait nulle part et a voulu raccompagner les parents d’élève, le père a exigé les rapports des enseignants sur sa fille. La discussion a alors mal tourné. Selon le principal, les parents l'ont frappé et insulté, le père allant jusqu'à menacer de filmer la scène avec le propre portable de sa victime.

A l'audience, le principal a souligné que la violence n'avait pas sa place à l'école. "La prison ferme (...) cela signifie que c'est une faute grave lorsque des parents d'élèves viennent agresser le représentant de l'Etat dans l'école. C'est comme si je n'étais pas d'accord avec ce verdict et que j'aille agresser ou casser la figure aux juges", a déclaré Guy Mériel. Les parents ont annoncé vouloir faire appel de leur condamnation.