Prison ferme pour les émeutiers

  • A
  • A
Prison ferme pour les émeutiers
@ MAX PPP
Partagez sur :

Sept mineurs étaient poursuivis pour les émeutes de Saint-Dizier en 2007. Six ont été condamnés.

Des peines de six mois avec sursis à neuf mois de prison ferme ont été prononcées mardi par le tribunal pour enfants de Chaumont à l'encontre de sept jeunes poursuivis pour des violences urbaines à Saint-Dizier (Haute-Marne) en 2007, mineurs au moment des faits.

Une relaxe

Deux jeunes hommes ont été condamnés à 24 mois d'emprisonnement dont neuf mois ferme pour l'un et six mois pour l'autre. Un troisième a été condamné à 12 mois de prison dont quatre ferme. Des peines de six à dix mois avec sursis ont été prononcées pour les autres prévenus. L'un d'entre eux a été relaxé. Le tribunal pour enfants de Chaumont jugera le 10 novembre un huitième prévenu qui passait son baccalauréat au moment des audiences.

Le parquet avait requis des peines de six à quinze mois de prison ferme contre les jeunes poursuivis pour "destructions volontaires aggravées par incendie" et "violences volontaires en réunion".

60 voitures incendiées

Le 4 octobre 2007 au soir, un groupe d'une trentaine de jeunes gens avait attaqué un fourgon de pompiers et un véhicule de la brigade anticriminalité (BAC) intervenant près du centre commercial du quartier du Vert-Bois. Les deux véhicules avaient été caillassés et frappés avec des barres de fer. Trois pompiers et un policier de la BAC avaient été légèrement blessés, environ 60 voitures incendiées ou dégradées, trois immeubles incendiés - la MJC, l'office public HLM et le local d'une agence de location automobile -, et un abribus détruit par les casseurs.

Le 15 juin, des peines de six mois à quatre ans de prison ferme avaient été prononcées par le tribunal correctionnel de Chaumont à l'encontre de huit autres jeunes hommes, majeurs cette fois, poursuivis pour leur participation aux mêmes violences urbaines.